Publicité

QUESTION D'ACTU

Troubles thyroïdiens

Inquiétude des malades face à la pénurie de Lévothyrox

Prescrit à 3 millions de Français pour réguler leur thyroïde, le Lévothyrox est menacé de rupture de stock. Un système de dépannage d’urgence a été mis en place.

Inquiétude des malades face à la pénurie de Lévothyrox  DUCLOS ALEXIS/SIPA

  • Publié 07.08.2013 à 19h32
  • |
  • |
  • |
  • |


Le laboratoire Merck Serono, qui commercialise le Lévothyrox, rencontre des difficultés d’approvisionnement depuis le début de l’été. Il invoque un accroissement général de la demande de ce médicament dans le monde survenu parallèlement à l’arrêt de production en France de deux laboratoires génériques (Téva et Biogaran). « Nous prévoyons une amélioration de l’approvisionnement dès la rentrée », assure l’industriel.
 

Le problème c’est qu’il s’agit du 6e médicament le plus vendu en France, selon le classement établi pour 2012 par l’Assurance Maladie. Ces comprimés à base de lévothyroxine sont en effet prescrits aux malades dont la glande thyroïde est défaillante ou absente après une ablation chirurgicale suite à un cancer. Au total, selon l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM), 3 millions de Français sont traitées par ce médicament. Ils n’ont donc pas tardé à constater que leur médicament manquait dans certaines pharmacies et la présidente de l'association française des malades de la thyroïde (AFMT) vient d’écrire à la ministre de la Santé Marisol Touraine pour dénoncer cette pénurie.
 

Un numéro vert Lévothyrox pour les pharmaciens

Du côté de l’ANSM et du laboratoire, on s’est organisé depuis le début du mois d’août pour parer à ces difficultés d’approvisionnement et éviter la rupture de stock. Les pharmaciens ont été invités par courrier à ne commander que les quantités strictement nécessaires pour leurs patients et à ne pas leur délivrer plus d’un mois de traitement. L’ANSM a autorisé le laboratoire à approvisionner les pharmacies avec des boîtes de Lévothyrox conditionnées pour l’hôpital ou encore à importer des boîtes destinées à d’autres pays. Merck Serono indique avoir mis en place une production continue 24h/24 et 7jours/7 sur son site de fabrication allemand et un système de dépannage d’urgence a également été mis en place grâce à un numéro vert dédié que les pharmaciens d’officine en rupture de stock peuvent appeler pour s’approvisionner directement.

 

Mesure rare, l’ANSM a informé médecins et pharmaciens qu’elle autorisait à titre dérogatoire et temporaire la substitution du Lévothyrox par un générique même lorsque la mention « non substituable » figure sur l’ordonnance. Ce qui ne rassure pas du tout les patients puisque le Lévothyrox fait partie des médicaments dits « à marge thérapeutique étroite ». Cela signifie que même une variation légère de leur concentration dans l’organisme peut entraîner une baisse d’efficacité sensible et des effets indésirables. Les génériques du Lévothyrox ne sont donc généralement pas recommandés par les autorités sanitaires. « Tout est fait pour éviter la pénurie. Nous envisageons donc même cette mesure de dernier recours. Mais il n’y a aucune raison de paniquer, la rupture de stock n’est pas imminente », affirme-t-on à l’ANSM. Trop tard visiblement.  

 

 


Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité