• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Nutrition

En vacances, ménagez votre intestin

L’été, c’est l’occasion de chouchouter son microbiote. Le nutritionniste Arnaud Cocaul nous délivre ses bons conseils et insiste : “Mettez de la couleur dans vos assiettes”.

En vacances, ménagez votre intestin shironosov/iStock

  • Publié le 31.07.2020 à 19h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Il faut manger 5 fruits et légumes et ne pas dépasser des jus de 100 à 125ml, soit 3 oranges pressées pour un jus d'orange.
  • La viande et le poisson doivent être consommés sans abus et il est important de varier.
  • Il faut s'écouter car chacun possède ses propres tolérance et profiter des repas en prenant le temps loin des écrans.

Les vacances s’accompagnent souvent d’un relâchement alimentaire avec l’envie de se faire plaisir. Le nutritionniste Arnaud Cocaul, joint par Pourquoi docteur, partage les quelques gestes qui permettent d’éviter de faire souffrir notre microbiote intestinal sans s’interdire quelques fantaisies.

“Déguster les jus de fruit comme des grands crus”

Comme toute l’année, manger 5 fruits par jour doit rester la base de notre alimentation. “Ils apportent des fibres qui nourrissent notre microbiote, diminuent le risque de développer certaines maladies comme le cancer du côlon, apportent vitamines et oligoéléments et renforcent notre système immunitaire, précise Arnaud Cocaul. Avec une bonne salade de fruits, on chouchoute notre microbiote.” L’été, c’est généralement l’occasion de profiter des jus. Gare aux excès car trop en abuser conduit à un trop-plein d’apports calorique et à une surconsommation de fructose, le sucre contenu naturellement dans les fruits, qui n’est bonne pour notre foie. “Les gens devraient déguster les jus de fruits comme si c’étaient des grands crus, estime le nutritionniste. Ils ne doivent pas se boire comme un verre d’eau. La dose quotidienne ne devrait pas dépasser 100 à 125 ml.” Pour un jus d’orange, par exemple, cela revient à presser 3 oranges.

En plus des fruits, les légumes doivent eux aussi être consommés quotidiennement. Les recommandations de manger 5 fruits et légumes par jour doit rester la norme. L’été rime souvent avec barbecue et les légumes sont facilement oubliés alors qu’ils sont nécessaires pour notre microbiote. “Les barbecues saucisses-frites-glaces sont catastrophiques pour l’intestin, insiste Arnaud Cocaul. Il n’y a rien qui le nourrit. La population bactérienne des intestins doit être nourrie car elle nous protège contre les infections donc il est important de les nourrir correctement.” Pour cela, il suffit de rajouter des légumes sur le gril. “Tous les légumes sont bons, poursuit-il. Plus y a de couleurs dans l’assiette, mieux c’est. Plus il y a de couleurs, plus il y a d’éléments nutritifs pour notre tube digestif. Les poivrons, par exemple, possèdent des anti-oxydants qui sont très bons pour notre organisme.”

Important de s’écouter

La viande et le poisson doivent être consommés de manière raisonnée, sans abus. “Ces aliments apportent plein de bienfaits pour notre organisme, comme des vitamines, mais ne sont pas tellement bons pour notre intestin, note Arnaud Cocaul. Ce qui est important, c’est la diversité alimentaire. Selon la viande, on a pas les mêmes apports. Il faut varier.” Il faut également faire attention aux quantités et ne pas abuser. Les produits laitiers, eux, sont de bons alliés pour notre microbiote. “Les protéines tirées du soja ou les céréales, telles que l’avoine ou le blé, sont les amis de nos intestins.”

En complément de tous ces conseils, le nutritionniste ajoute qu’il est important de s’écouter. “Tout dépend de la tolérance de chacun, note-t-il. Certaines personnes ne tolèrent pas tel ou tel fruit ou légume. Il faut s’écouter et ne pas abuser quand on aime quelque chose.” Les repas doivent être faits dans le calme, sans écran et prendre le temps de mâcher est important. “Il faut que notre cerveau soit en pleine conscience de l’alimentation, relève le nutritionniste. Sinon, il va manger de manière automatique au risque d’être ballonné ou de ne pas être rassasié parce que l’on n'aurait pas conscience de ce que l’on a en bouche.” L’activité physique ne doit pas non plus être oubliée en vacances car elle permet “au tube digestif de mieux fonctionner avec un transite plus régulier, ajoute Arnaud Cocaul. “La natation, par exemple, est un bon sport puisque l’eau permet de masser le ventre.”

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !
Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité