• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Volte face

Coronavirus : l'OMS se rétracte après avoir dit que les personnes asymptomatiques n'étaient pas contagieuses

Une responsable de l'OMS a affirmé lors d'une récente conférence de presse que les personnes asymptomatiques n'étaient pas contagieuses, avant de se rétracter.

Coronavirus : l'OMS se rétracte après avoir dit que les personnes asymptomatiques n'étaient pas contagieuses Drante/iStock

  • Publié le 10.06.2020 à 16h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Une responsable de l'OMS a affirmé que les personnes infectées et asymptomatiques étaient peu, voire pas contagieuses
  • Des propos qui ont suscité l'indignation de plusieurs médecins
  • Il ne s'agissait en fait pas d'une annonce officielle

Les personnes asymptotiques sont-elles contagieuses ? Difficile, semble-t-il, de trancher sur la question. Lundi, Maria Van Kerkhove, responsable technique de la cellule chargée de la gestion de la pandémie de Covid-19 à l'Organisation mondiale de la santé (OMS) s'est avancée en déclarant que la transmission du virus par des personnes infectées n'ayant aucun symptôme semblait “très rare”.

Entre faux espoir et indignation

Nous essayons de recevoir de plus amples informations des pays pour répondre vraiment à cette question. Mais il semble rare qu'une personne asymptomatique transmette”, a-t-elle déclaré se basant sur quelques études réalisées dans plusieurs pays depuis le début de la crise. 

Ces propos, largement relayés, ont alimenté les fantasmes de ceux qui ont besoin d'espoir et suscité l'indignation de plusieurs médecins. “Contrairement à ce que l'OMS a annoncé, il n'est pas scientifiquement possible d'affirmer que les porteurs asymptomatiques de SARS-CoV-2 sont peu contaminants”, a réagi sur Twitter le professeur Gilbert Deray, médecin à la Pitié-Salpêtrière. 

Il reste des incertitudes sur le plan scientifique, mais les infections asymptomatiques pourraient tourner autour de 30 à 50% des cas. Les meilleures études scientifiques à ce jour suggèrent que jusqu'à la moitié des cas ont été infectés par des personnes asymptomatiques ou pré-symptomatiques”, a pour sa part rappeler le professeur Liam Smeeth de la London School of Hygiene and Tropical Medicine.

L'OMS se rétracte et joue la carte de la tempérance

Face aux réactions de la communauté scientifique, Maria Van Kerkhove a évoqué “un malentendu” et souhaité clarifier ses propos : “Je faisais référence à un très petit nombre d'études, deux ou trois” en réponse à la question d'un journaliste. Il ne s'agit donc pas d'une annonce officielle, mais de propos lancés à la va-vite dans la fosse aux lions. “C'est une donnée inconnue majeure et parce qu'il y a tellement d'inconnues autour de [la transmission du virus par des personnes insymptomatiques, NDLR], certains groupes de modélisation ont essayé d'estimer quelle est la proportion d'individus asymptomatiques contagieux.”

Le docteur Mike Ryan, directeur exécutif du programme OMS de gestion des situations d'urgence sanitaire, a confirmé qu'il y avait encore beaucoup à apprendre sur la propagation du virus depuis les personnes asymptomatiques. “Quelle que soit la proportion de maladies transmises par des individus asymptomatiques, comme l'a dit Maria, cela reste une donnée inconnue”, a-t-il tempéré.

En outre, mystère résolu : rien n'indique que les personnes asymptomatiques ne soient pas contagieuses pour leurs pairs. La tendance pour le moment serait même l'inverse : tout porte à croire selon les données actuelles que les personnes asymptomatiques seraient les plus contagieuses. 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité