• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Cancer du sein

Le dépistage précoce peut réduire de 25 % le risque de développer un cancer du sein

Selon cette étude, plus la détection du cancer du sein est réalisée précocement, plus le nombre de cas mortel sur dix ans est réduit.

Le dépistage précoce peut réduire de 25 % le risque de développer un cancer du sein Lordn/iStock

  • Publié le 19.05.2020 à 15h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Une étude suédoise réalisée sur près de 550 000 femmes a calculé leur taux de cancer du sein.
  • L'équipe a constaté une réduction de 41 % des cancers mortels dans les dix ans suivant le diagnostic.
  • Cette réduction des cas mortels atteint 25% chez celles qui ont un cancer du sein avancé.

Une nouvelle analyse des dossiers de santé de plus d'un demi-million de femmes en Suède a révélé que les femmes qui se soumettent au dépistage par mammographie recommandé sont 25% moins susceptibles de développer un cancer du sein mortel. 

Les résultats de l'étude, publiés dans la revue Cancer, une revue à comité de lecture de la Société américaine du cancer (ACS), ont indiqué que l'équipe de recherche a constaté une réduction de 41 % des cancers mortels dans les dix ans suivant le diagnostic et une réduction de 25 % de l'incidence du cancer du sein avancé chez les femmes qui ont participé au dépistage.

Alors qu'ils analysaient les dossiers de santé d'un si grand nombre de femmes, le docteur László Tabár, de l'hôpital central de Falun (Suède), et Stephen Duffy, de l'université Queen Mary de Londres (Royaume-Uni), ont examiné les données des femmes suédoises qui étaient éligibles au dépistage par mammographie. 

Un taux de mortalité réduit grâce à la détection précoce

Au cours de l'étude, les chercheurs ont consulté les dossiers médicaux de 549 091 femmes et ont calculé les taux de cancers du sein avancés et de cancers mortels qui se sont développés dans les dix ans suivant le diagnostic. Ces données ont été comparées aux résultats obtenus chez les femmes qui ont participé au dépistage par mammographie recommandé et chez celles qui ne l'ont pas fait.

Cette étude montre que la participation au dépistage du cancer du sein réduit considérablement le risque d'avoir un cancer du sein mortel, analyse Stephen Duffy. Comme la comparaison de la participation avec les personnes non participantes était contemporaine — le dépistage par mammographie et le traitement du cancer du sein appartenant à la même période — elle n'est pas affectée par les changements potentiels du traitement du cancer du sein au fil du temps.”

Soulignant que la participation au dépistage du cancer du sein a certainement réduit le risque de mourir du cancer du sein au-delà de ce qui peut être obtenu avec les thérapies actuelles en l'absence de dépistage, László Tabár déclare : “Certains peuvent croire que les récentes améliorations dans le traitement du cancer du sein rendent la détection précoce moins importante. Notre étude montre que rien ne peut remplacer la détection précoce du cancer du sein.”

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité