• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Prévention

Coronavirus : un deuxième chat testé positif

Un deuxième chat a été testé positif au Covid-19 en France, sans doute contaminé par ses propriétaires.

Coronavirus : un deuxième chat testé positif Photography by Adri/iStock

  • Publié le 14.05.2020 à 12h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Si nous avons hérité le Covid-19 du pangolin, il semblerait que nous puissions le transmettre à nos animaux de compagnie. Un deuxième chat a en effet été testé positif en France, probablement contaminé par ses propriétaires.

“Il s'agit du second cas rapporté en France d'infection naturelle d'un chat, après un premier cas identifié près de Paris le 2 mai dernier. Moins d'une dizaine de cas ont été décrits dans le monde jusqu'à maintenant”, a annoncé l'Ecole nationale vétérinaire de Toulouse (ENVT) dans un communiqué.

Troubles respiratoires et toux persistante

L’unité mixte de recherche IHAP (UMR INRAe-ENVT) et le Centre hospitalier universitaire vétérinaire des animaux de compagnie (CHUVAC) de l’ENVT étudient les cas suspects de Covid-19, notamment chez les chats et les furets.

C'est eux qui ont dépisté le chat “à partir d’un prélèvement naso-pharyngé par un premier test qRT-PCR ciblant le gène E du SARS-CoV-2, puis confirmé par un deuxième test PCR ciblant le gène RdRp (cibles IP2 et IP4) du virus”. L'animal souffrait de difficultés respiratoires et d'une toux persistante. 

Aucun danger de contamination humaine

Les chats paraissent être réceptifs et sensibles au SARS-CoV-2; toutefois le nombre de cas naturels signalés à ce jour dans le monde est extrêmement faible. À ce stade des connaissances scientifiques, l’infection des chats domestiques semble un événement rare”, écrivent les chercheurs, mettant l'accent sur le fait que le chat ne représente pas un danger de contamination pour l'Homme. 

Pour mémoire, dans son avis daté du 20 avril, l’Anses a conclu qu’à la lumière des connaissances scientifiques disponibles, il n’existait aucune preuve que les animaux de compagnie et d’élevage jouent un rôle épidémiologique dans la propagation du virus SARS-CoV-2, poursuit l'ENVT. Ce deuxième cas décrit en France d’infection du chat, ne change pas cette analyse scientifique.”
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité