Publicité

QUESTION D'ACTU

Etude Rivasi

Prix du médicament : les industriels contre-attaquent

Le Leem dénonce l'étude de la députée européenne Michèle Rivasi sur les prix des médicaments en France . Pour ces industriels, ils se situent  dans la moyenne basse européenne. 

Prix du médicament : les industriels contre-attaquent GILE MICHEL/SIPA

  • Publié 25.06.2013 à 19h20
  • |
  • |
  • |
  • |


« Un tissu d'erreurs est d'amalgames ». Les entreprises du médicament (Leem) ne décolèrent pas et , contestent avec vigueur l'étude présentée le 24 juin, par l’eurodéputée Michèle Rivasi, entourée de Serge Rader et du Pr Philippe Even. « Gabegie », « chantage », « mainmise », ces trois observateurs n’avaient pas de termes assez forts pour dénoncer l’industrie du médicament. Pour eux, la France a « les nouveaux médicaments et les génériques les plus chers d’Europe ». Et l’assurance maladie pourrait économiser 10 milliards d’euros en trois ans, en s’attaquant, au prix des médicaments.

 

Selon le syndicat professionnel, les dépenses de médicaments de l'assurance maladie se sont élevées en 2012 à 22,9 milliards d'euros, contrairement aux 30 milliards évoqués dans l'étude. De plus, le Leem rappelle que le marché du médicament est en crise. Il aurait atteint 27 milliards d'euros en 2012, dont 19 milliards pour les médicaments remboursables en ville (prix fabricant hors taxes), soit un recul de 3,3% par rapport à l'année précédente.
Par ailleurs, le Leem a tenu à rassurer les consommateurs en indiquant que les prix industriels des médicaments en France étaient dans la moyenne européenne basse. « Les prix fabricant des médicaments récents sont également en ligne, voire inférieurs aux pays européens, notamment l'Allemagne » , a fait valoir le syndicat. Quant aux prix publics, ils sont dans la moyenne européenne et sont en « constante diminution ». Au total, les baisses de prix des médicaments ont permis d'engendrer 925 millions d'euros d'économies pour l'assurance maladie en 2012, affirme le Leem.


Ecoutez Philippe Lamoureux
, directeur général du Leem: « Une volonté de désinformation qui n'est pas acceptable». 



S'agissant de la question des médicaments génériques qui, selon l'étude, étaient également trop chers et trop peu utilisés en France, le Leem rappelle que deux plans annuels de baisse ont permis de ramener leur prix dans la moyenne européenne. Résultat de ces politiques, plus de 300 millions d'économies par an auraient été réalisées depuis 2009 grâce à la maîtrise médicalisée et plus de 421 millions à la suite de la généralisation du dispositif tiers payant contre générique à l'été 2012.

De plus, le Leem conteste aussi le point de vue selon lequel les Français consommeraient plus de médicaments que leurs voisins européens. « Toutes les études disponibles confirment une convergence des comportements de prescription et de consommation en Europe. En 2009, la France se situe au 2ème rang des pays consommateurs de médicaments, ex-aequo avec l’Espagne, et derrière le Royaume-Uni ». En outre, l'Hexagone présente la plus faible évolution en volume des pays retenus pour l'étude, avec une croissance annuelle moyenne de 0,5% entre 2006 et 2009. Cette évolution est plus forte dans les autres pays: +2,9% au Royaume-Uni au minimum et jusqu'à +4,6% en Espagne.

Même son de cloche du côté de Claude Le Pen. Cet économiste de la santé estime que le médicament est justement l'un des secteurs de santé où l'on fait le plus d'économies depuis 2 ans.


Ecoutez Claude Le Pen
, économiste de la santé: « Depuis 2 ans, il y a eu une rigoureuse politique de maîtrise des dépenses de médicaments. Elles sont en baisse et les Français consomment moins de médicaments en volume... ».

 

 

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité