Publicité

QUESTION D'ACTU

Reflux gastro-œsophagien

Reflux gastrique : on peut utiliser les IPP sans danger

Les inhibiteurs de la pompe à protons (IPP), des traitements très efficaces contre les maladies gastro-oesophagiennes, ne sont pas dangereux à long terme contrairement à ce que l'on pensait. 

Reflux gastrique : on peut utiliser les IPP sans danger AndreyPopov / istock.

  • Publié 07.06.2019 à 17h15
  • |
  • |
  • |
  • |


Les inhibiteurs de la pompe à protons (IPP), médicaments utilisés pour traiter les maladies gastro-oesophagiennes, ne sont pas dangereux à long terme, selon une nouvelle étude. Jusqu’ici, on craignait des effets secondaires importants, comme le diabète ou la démence.

Les IPP sont l'une des classes de médicaments les plus utilisées aux États-Unis. Ce sont les traitements les plus efficaces pour les maladies gastro-oesophagiennes, qui touchent plus de 25% de la population, et sont recommandés dans de nombreux autres cas liés à l'acide.

"Aucune preuve de préjudice"

"Notre recherche est bienvenue pour les innombrables patients qui comptent sur les IPP pour contrôler leurs symptômes, ainsi que pour les médecins qui prescrivent ce médicament", estime Paul Moayyedi, du Population Health Research Institute. "À notre connaissance, il s'agit du premier essai prospectif randomisé à évaluer l’innocuité à long terme des IPP. Il est rassurant de constater qu'il n'y a aucune preuve de préjudice", ajoute-t-il.

L'essai comprenait 17 598 patients répartis dans deux groupes, recevant soit du pantoprazole, soit un placebo. Ils ont surveillé le potentiel développement des effets secondaires suivants : pneumonie, fractures, atrophie gastrique, maladies rénales chroniques, diabète, BPCO, démence, maladies cardiovasculaires et cancer. Bilan : le pantoprazole n'est associé à aucun de ces effets indésirables lorsqu'il est utilisé pendant 3 ans, à l'exception peut-être d'un risque accru d'infections intestinales.

Une maladie chronique

Le syndrome de reflux gastro-œsophagien (RGO) est une maladie chronique. Les symptômes (brûlures, régurgitations…) peuvent être quotidiens ou intermittents en fonction de l’alimentation et des activités.

Le contenu gastrique acide passe la jonction gastro-œsophagienne et remonte le long de l’œsophage, parfois jusqu’à la bouche. Tout le monde a des épisodes de reflux - un phénomène physiologique - mais il devient pathologique lorsqu’il occasionne des symptômes ou des lésions de la muqueuse de l’œsophage.*

*Source : SNFGE

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité