Publicité

QUESTION D'ACTU

Les médicaments plus efficaces

Arrêter de fumer peut freiner le reflux gastrique

Les fumeurs souffrant de reflux acide au point de consommer des médicaments gagnent à arrêter de fumer : l’efficacité du traitement est plus forte dans cette situation.

Arrêter de fumer peut freiner le reflux gastrique SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA

  • Publié 13.12.2013 à 19h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Pour lutter contre le reflux gastrique, arrêtez de fumer ! Une étude de l’université de Sciences et de Technologie de Levanger (Norvège), publiée ce 12 décembre dans l’American Journal of Gastroenterology, suggère que le tabagisme peut nuire aux médicaments anti-reflux chez certains patients.

 

L’équipe de chercheurs a analysé les réponses de deux séries de questionnaires 1995-1997 et 2006-2008. Ils portaient sur l’état de santé des participants, notamment sur les brûlures d’estomac ou les reflux acides. Les réponses des deux périodes ont été comparées, en tenant compte du poids et du tabagisme. Plus de 26 500 participants ont évoqué des reflux gastro-œsophagiens. Parmi ceux souffrant de symptômes sérieux, presque un tiers étaient fumeurs quotidiens. Une partie d’entre eux a arrêté de fumer, une plus petite proportion a réduit sa consommation.

 

Seulement les personnes à l'IMC normal

Les patients qui ont arrêté de fumer entre les deux périodes ont connu les plus fortes améliorations des symptômes gastro-œsophagiens : de sévères, ils sont passés à mineurs et ont disparu dans certains cas. C’est la première étude à dresser un lien entre l’arrêt du tabagisme et les symptômes de reflux acide.

 

« Les résultats de notre étude suggèrent qu’arrêter de fumer peut améliorer les symptômes de reflux gastro-œsophagien sévère parmi les personnes de poids normal dans la population générale, » soulignent les chercheurs. En effet, aucune efficacité n’a pu être démontrée chez les personnes en surpoids. L’étude l’explique notamment par « une forte association entre l’indice de masse corporelle et les symptômes gastro-œsophagiens par rapport à l’effet du tabagisme. » Les patients aux symptômes mineurs ou ceux qui consommaient des médicaments anti reflux sur une base moins qu’hebdomadaire n’avaient eux non plus pas de bénéfices à arrêter de fumer.

 

Les patients ne consommant pas de médicament anti reflux qui ont arrêté de fumer n’ont également pas vu leur état de santé s’améliorer. Cesser le tabagisme est bon quoiqu’il arrive, mais ne résout donc en aucun cas les problèmes de reflux acide.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Publicité

Publicité

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité