Publicité

QUESTION D'ACTU

Incident

Intrusion de manifestants à la Salpêtrière : Agnès Buzyn dénonce « des sommets d'incivilité »

Agnès Buzyn s'est dit "extrêmement choquée" par l'intrusion de manifestants dans l'enceinte de l'hôpital de la Pitié Salpétrière à Paris mercredi. Elle s'est rendue sur place pour "voir les dégâts" et faire "le point avec les équipes". 

Intrusion de manifestants à la Salpêtrière : Agnès Buzyn dénonce « des sommets d'incivilité » bebuntoon/istock

  • Publié 02.05.2019 à 12h22
  • |
  • |
  • |
  • |


Mercredi, en fin d'après-midi, des dizaines d'individus se sont introduits dans l'hôpital de la Pitié Salpétrière à Paris, en marge des manifestations du 1er Mai. Certains ont même tenté de forcer les portes du service de réanimation, heureusement maintenues fermées par des infirmiers. 

"La grille était forcée, la chaîne avait cédé"

"Je me suis immédiatement rendue sur place, et lorsque je suis arrivée, la grille était forcée, la chaîne avait cédé, et des dizaines de personnes étaient en train d'entrer dans l'enceinte de l'hôpital", a raconté à France Inter, la directrice de l'hôpital Marie-Anne Ruder. Parmi eux, des "gilets jaunes" et des casseurs au visage masqué, indique-t-elle. 

Puis, des dizaines de personnes "se sont précipitées en montant un escalier, en passant une passerelle vers le service de réanimation chirurgicale", qui accueille des "patients particulièrement vulnérables", a déclaré sur BFMTV le directeur général de l'Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP), Martin Hirsch. Les forces de l'ordre sont finalement arrivées 10 minutes plus tard pour déloger les intrus, mais les images de ces quelques instants montrent des scènes édifiantes. 

Agnès Buzyn salue le courage des personnels soignants

Pour Agnès Buzyn, ce qu'il s'est passé est "inqualifiable". "On devrait prendre conscience du niveau de violence indigne qu'on observe aujourd'hui dans les rues de nos villes, s'est-elle insurgée ce jeudi sur Europe 1. Rentrer dans un hôpital, forcer des grilles, on atteint des sommets d'incivilité." La ministre de la Santé a salué le courage des personnels soignants qui ont tout fait pour protéger les patients : "ils ont été très courageux, ont eu le bon réflexe de protéger avant tout les patients hospitalisés." Elle s'est rendue sur place jeudi matin pour "voir les dégâts" et faire "le point avec les équipes médicales".

Plus de 30 individus ont été placés en garde à vue, mais les raisons qui les ont poussés à pénétrer dans un hôpital restent inexpliquées. Selon Martin Hirsch, il ne semblerait pas que l'intrusion ait un rapport avec l'hospitalisation récente d'un CRS. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité