Publicité

QUESTION D'ACTU

Triste bilan

Epidémie de grippe : un nouveau décès confirmé à la Chapelle-Saint-Mesmin

Une sixième personne est décédée, probablement de la grippe, à la Chapelle-Saint-Mesmin dans le Loiret.

Epidémie de grippe : un nouveau décès confirmé à la Chapelle-Saint-Mesmin sudok1 /istock

  • Publié 27.01.2019 à 11h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Une sixième personne de l’EHPAD de la Chapelle-Saint-Mesmin (Loiret) est décédée ce samedi, rapporte France 3 Centre Val de Loire, probablement de la grippe. L'Agence régionale de la santé (ARS) devrait étudier les causes exactes de ces 6 décès et confirmer s'ils sont bien dus au virus. Aucune information n'a été donnée sur l'identité de cette sixième victime, mais les cinq premières étaient deux personnels soignants et trois patients du CRF des Coteaux, le Centre de convalescence de la commune

"Deux personnes salariées du CRF des Coteaux à la Chapelle-Saint-Mesmin sont décédées le 24 janvier 2019 à leur domicile. Elles étaient en arrêt maladie pour 'syndrome grippal', a indiqué l'ARS dans un communiqué. Les personnels et les patients des deux établissements des Coteaux (le SSR et l’EHPAD) sont tous en cours de mises sous traitement adapté à chacun. C’est le CRF des Coteaux qui est en charge de réaliser cette mise sous traitement. L’ensemble des mesures barrière a été mis en place (distribution de masques…)."

Les personnels des deux établissements et leurs patients ont donc été traités avec des antiviraux, en curatif ou en préventif, mais l'EPHAD devrait resté confiné au moins jusqu’au 27 janvier. Et de rappeler : "L’épidémie de grippe est présente en France depuis trois semaines. Toutes les régions métropolitaines sauf la Normandie sont touchées. Les virus de type A étaient très majoritaires. Cette épidémie occasionne des cas graves et des décès comme chaque année".

La vaccination en pharmacie augmente la couverture vaccinale

La grippe est une infection virale et respiratoire très contagieuse dont la principale caractéristique est "d’agripper" brutalement les malades. En dehors de son caractère incapacitant, elle peut être à l’origine de complications graves, en particulier chez les personnes les plus à risque (les plus de 65 ans, les femmes enceintes, les nouveaux-nés et les malades souffrant d’une maladie chronique).

Depuis le 6 octobre 2018, les Hauts-de-France, l’Occitanie, la Nouvelle-Aquitaine et l’Auvergne Rhône-Alpes sont parmi les régions dans lesquelles les pharmaciens sont désormais habilités à vacciner les patients contre la grippe saisonnière. Depuis le lancement de ce dispositif, 712 000 personnes à risque ont été vaccinées dans une pharmacie. Selon Carine Wolf-Thal, présidente du Conseil de l'Ordre des pharmaciens, 161 000 d'entre elles ne l'avaient jamais été auparavant.

Le succès de cette opération test est tel, que les pharmaciens espèrent généraliser la vaccination contre la grippe en pharmacie dès l'automne 2019. Une requête contre laquelle ne semble pas opposée la ministre de la Santé Agnès Buzyn. "Nous souhaitons désormais aller plus loin, et pouvoir vacciner tous les adultes, et non plus seulement la population cible de l’Assurance maladie", a expliqué Carine Wolf-Thal, admettant avoir déjà commandé 30% de doses supplémentaires pour la saison prochaine. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité