Publicité

QUESTION D'ACTU

Lutte contre le tabagisme

La ministre de la santé bridée par les lobbys du tabac

Déçus par les mesures annoncées hier par Marisol Touraine, les acteurs de la lutte anti-tabac dénoncent le poids des buralistes à Bercy et des cigarettiers à l’Elysée.

La ministre de la santé bridée par les lobbys du tabac WITT/SIPA

  • Publié 01.06.2013 à 11h23
  • |
  • |
  • |
  • |


« Nous supplions le Président de la République de vous laisser le pilotage de la politique de lutte contre le tabac ». La déclaration d’Yves Bur, ancien député UMP et Président de l’Alliance contre le tabac s’adresse à Marisol Touraine, ministre socialiste de la Santé. A l’occasion de la journée mondiale sans tabac, elle a annoncé hier une série de mesures pour faire reculer le tabagisme : un logo Zéro tabac pendant la grossesse obligatoire sur les paquets de cigarettes en 2014, une augmentation du remboursement du sevrage tabagique pour les jeunes fumeurs et un encadrement de la cigarette électronique identique à la cigarette classique avec interdiction de publicité, de vente aux mineurs et de consommation dans les lieux publics.


Les acteurs de la lutte anti-tabac ont salué ces mesures et l’engagement de la ministre sur un front de santé publique plutôt déserté pendant le quinquennat Sarkozy. Ils regrettent en revanche que Marisol Touraine n’aille pas plus loin, d’autant que les méthodes qui marchent dans la lutte contre le tabagisme sont connues et mises en œuvre ailleurs.


En matière de fiscalité par exemple, la ministre a confirmé que la hausse de 5% de la taxation des produits contenant du tabac était maintenue au 1er juillet 2013. « Cette hausse n’est pas assez importante pour se répercuter nettement sur le prix. Il n’y aura qu’1,8 centime d’augmentation par paquet, c’est dérisoire », regrette le pneumologue Bertrand Dautzenberg, président de l’Office français pour la prévention du tabagisme. Pour Yves Bur, ex-parlementaire UMP à la tête de l’Alliance contre le tabac, la fiscalité des cigarettes reste guidée par les intérêts du ministère de l’Economie plutôt que par ceux du ministère de la Santé.

Ecoutez Yves Bur, président de l’Alliance contre le tabac : « Il faut en finir avec cette co-gestion de la politique anti-tabac par Bercy et les buralistes ! »



Yves Bur dénonce également les tergiversations françaises sur le paquet neutre, adopté par l’Australie depuis décembre dernier. « La ministre tente de faire avancer le sujet à l’échelon européen. Très bien ! Mais nous n’avons pas besoin d’attendre l’Europe, affirme le président de l’Alliance contre le tabac. L’Irlande adopte le paquet neutre pour 2014, il suffit de volonté politique ! » Et visiblement, ce n’est pas Marisol Touraine qui manque de volonté politique face au tabac. Pour le Pr Bertrand Dautzenberg, les freins viendraient du sommet de l’Etat, directement de l’Elysée.


Ecoutez le Pr Bertrand Dautzenberg
, président de l’Office français pour la prévention du tabagisme : « La première mesure est de mettre dehors les lobbys du tabac »



La semaine dernière, une enquête du Comité national contre le tabagisme pointait également du doigt le mécénat du cigarettier Philip Morris International auprès de l'Institut du cerveau et de la moelle épinière (ICM) à Paris. « Ces opérations de mécénat permettent  à l'industrie du tabac de mettre en avant sous la bannière de l'ICM des études sur les effets positifs de la nicotine comme protecteurs contre la maladie de Parkinson et d'acquérir une respectabilité », dénonçait l’enquête du CNCT. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité