Publicité

QUESTION D'ACTU

Grippe aviaire

Tamiflu : la grippe H7N9 fait de la résistance

Des virologues chinois confirment des cas de résistance du virus de la grippe aviaire H7N9 aux antiviraux, habituellement utilisés contre la grippe chez l'homme, comme le Tamiflu.

Tamiflu : la grippe H7N9  fait de la résistance Thomas Kienzle/AP/SIPA

  • Publié 29.05.2013 à 12h25
  • |
  • |
  • |
  • |


Le virus de la grippe aviaire H7N9 serait-il plus résistant que prévu ? D'après des observations décrites dans le Lancet, des virologues chinois ont confirmé pour la première fois cliniquement des cas de résistance du virus aux antiviraux habituellement utilisés contre la grippe chez l'homme, comme le Tamiflu. Le virus serait en effet capable de muter pour résister à ces traitements.

L'équipe du Dr Yunwen Hu du service de santé de Shanghaï  a étudié le cas de quatorze patients hospitalisés à Shanghaï en avril 2013 avec une infection confirmée par le virus H7N9. Chez trois patients sévèrement atteints, le traitement antiviral n'a pas réduit la charge virale, ce qui a conduit les virologues à suspecter une résistance, qui a par la suite été confirmée par l'analyse génétique du virus.
Les chercheurs ont ainsi trouvé une mutation caractéristique de la résistance aux antiviraux (oseltamivir ou Tamiflu et peramivir). Et au final, deux de ces cas sont morts et le troisième patient était toujours placé sous assistance respiratoire extracorporelle au moment où l'étude a été soumise à la revue. Enfin, le commentaire des auteurs de l'étude n'est pas plus rassurant. Pour le Dr Yunwen Hu,  « l'apparente facilité avec laquelle la résistance aux antiviraux a émergé dans le virus H7N9 est préoccupante ». 

Une inquiétude qui s'explique sans doute par le fait que les antiviraux comme le Tamiflu sont les seuls traitements actuellement disponibles contre la grippe H7N9. Ils permettent en général de réduire la charge virale et de soigner les malades. 

A ce jour, 130 personnes ont été infectées par le virus en Chine. Trente-sept d'entre elles sont mortes. « Aucun nouveau cas humain n'a été enregistré au cours des deux dernières semaines », a indiqué  lundi 27 mai le gouvernement chinois. Et, malgré les suspicions, jusqu'à présent, aucune transmission de personne à personne n'a été constatée avec ce virus qui infecte le volailles, sans les rendre malades. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 -

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité