Publicité

QUESTION D'ACTU

Perturbateurs endocriniens

Bisphénol A: un avertissement sur les emballages en 2013

Avant la fin de l'année, les emballages comprenant du bisphénol A en contact avec des denrées alimentaires comporteront une mise en garde pour les femmes enceintes. 

Bisphénol A: un avertissement sur les emballages en 2013 Crédit : PRM/SIPA

  • Publié 06.05.2013 à 17h25
  • |
  • |
  • |
  • |


« Emballage fabriqué à partir de bisphénol A. Usage déconseillé aux femmes enceintes ou allaitantes et aux enfants de moins de 3 ans ». C'est le nouvel avertissement sanitaire qui devrait être apposé sur tous les conditionnements comportant du bisphénol A (BPA) destinés à entrer en contact avec des denrées alimentaires à partir avant la fin de l'année.

La loi du 24 décembre 2012 prévoit en effet la suspension de tous les contenants alimentaires fabriqués avec du BPA à partir du 1er janvier 2015. Mais d'ici là,  tout « conditionnement, contenant ou ustensile comportant du bisphénol » sera accompagné d'un avertissement sanitaire déconseillant son usage aux femmes enceintes et allaitantes.

Le futur décret d'application sur cette mention vient d'être transmis à la Commission européenne.  Elle a jusqu'au 5 août pour rendre son avis. La date d'entrée en application doit intervenir au plus tard trois mois après la publication du décret. Et selon le projet transmis à Bruxelles, cet avertissement devrait être « inscrit à un endroit apparent de manière à être facilement visible, clairement lisible et indélébile ». « Les industriels qui enfreindraient cette loi s'exposent à une contravention de 3ème classe, c'est-à-dire inférieure ou égale à 450 euros », précise le texte.

L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses) publiait le 9 avril les résultats de l’évaluation des risques sanitaires associés à ce perturbateur endocrinien. Comme en 2011, l’avis de l'Anses confirmait les risques pour la santé de ce composé chimique en particulier pour la femme enceinte et l’enfant à naître. Concernant les bébés, les effets identifiés portaient sur une modification de la structure de la glande mammaire. Cette dernière pourrait favoriser le développement d'un cancer du sein ultérieur. Côté adulte, le produit est suspecté de perturber la maturation des ovocytes féminins et de faciliter la survenue de maladies cardiovasculaires et de diabète. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité