Publicité

QUESTION D'ACTU

Enquête

Reblochon contaminé à la bactérie E.Coli : mort suspecte d'un enfant des suites du syndrome hémolytique et urémique

Santé publique France a annoncé que les autorités sanitaires enquêtent sur la morte suspecte d’un enfant pour savoir s’il a été causé par le reblochon contaminé à la bactérie E.Coli.

Reblochon contaminé à la bactérie E.Coli : mort suspecte d'un enfant des suites du syndrome hémolytique et urémique destillat/istock

  • Publié 02.06.2018 à 09h40
  • |
  • |
  • |
  • |


Santé publique France a annoncé que les autorités sanitaires enquêtent sur la morte suspecte d’un enfant pour savoir s’il a été causé par le reblochon contaminé à la bactérie E.Coli.

14 enfants âgés de un à cinq ans sont inclus dans l’investigation de cette épidémie

"L’investigation autour de ce cas est en cours", a fait savoir Santé publique France, en soulignant qu’on ne pouvait à ce stade "ni écarter ni affirmer" qu’il soit lié à la consommation de reblochon soupçonné d’être contaminé à la bactérie Escherichia coli.

Et de préciser : "Au 31 mai 2018, 14 enfants âgés de un à cinq ans sont inclus dans l’investigation de cette épidémie". Six d’entre eux ont consommé le reblochon contaminé et ont été infectés par la meme souche de bactérie, suite à quoi ils ont tous été atteints par un syndrome hémolytique et urémique (SHU).

Syndrome hémolytique et urémique (SHU)

En cas de syndrome hémolytique et urémique (SHU), la personne est contaminée par une souche dangereuse de la bactérie E.Coli. Habituellement, cette bactérie est présente dans notre tube digestif et se multiplie toutes les vingt minutes, sans représenter de danger. Mais quand c’est une "mauvaise" souche, une toxine se libère et attaque les globules rouges et les reins. Dans 3 à 5% des cas, ce syndrome peut être mortel. Très récemment aux Etats-Unis, 121 personnes ont été contaminées par la bactérie E.Coli après avoir consommé une laitue romaine. Une personne est décédée.

Les personnes ayant consommé ces reblochons entiers au lait cru de la fromagerie Chabert, et qui présentent des symptômes, doivent consulter un médecin au plus vite. Si, le fromage a été mangé il y a plus de dix jours sans apparition de symptôme, il ne faut pas s’inquiéter.

Mesures d’hygiène à respecter

Pour éviter ce type de contamination, il existe quelques mesures d’hygiène à respecter. D’abord pour les fromages, éviter ceux au lait cru, surtout pour les enfants et les personnes âgées. Pour la viande, il faut la consommer bien cuite. Tout objet en contact avec la viande crue doit être nettoyé.

Lundi 14 mai dernier, les autorités sanitaires avaient décidé de retirer de la vente l’ensemble des reblochons entiers au lait crus produits par la fromagerie savoyarde Chabert. Y compris donc ceux vendus sous la marque Reflets de France (Carrefour) et Itinéraires de saveurs (Intermarché).

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité