Publicité

QUESTION D'ACTU

Maladie coeliaque

Intolérance au gluten : un médicament pour protéger de la consommation accidentelle

Les personnes intolérantes au gluten en ingèrent sans s’en rendre compte, même lorsqu’elles suivent un régime restrictif. Des chercheurs finlandais viennent de mettre au point un médicament qui lutte contre les effets de cette consommation accidentelle. 

Intolérance au gluten : un médicament pour protéger de la consommation accidentelle Wojciech Kozielczyk/iStock

  • Publié 23.05.2018 à 09h30
  • |
  • |
  • |
  • |


Il est impossible de manger 100% sans gluten. Des chercheurs l’ont démontré dans une étude parue le mois dernier. Ils ont constaté qu’en moyenne, les intolérants consomment entre 150 et 400 milligrammes de gluten par jour à leur insu. Cela peut faire perdurer les symptômes de la maladie coeliaque et même les aggraver.

Des chercheurs finlandais de l’Université de Tampere expérimentent un traitement pour désensibiliser les intolérants au gluten. Il agirait uniquement en cas d’ingestion par accident dans le cadre d’un régime sans gluten. Les résultats seront présentés lors de la Digestive Disease Week (DDW), qui a lieu du 2 au 5 juin à Washington aux Etats-Unis.

C’est la gliadine contenue dans le gluten qui est responsable de la maladie. Quand une personne intolérante au gluten en consomme, cela provoque des réactions inflammatoires de sa paroi intestinale. Le malade coeliaque digère moins bien et peut être, à terme, victime de carences alimentaires, d’anémie ou dans les cas les plus graves d’un cancer digestif.  

L’efficacité de l’anticorps l’AMG 714

Les chercheurs ont étudié les effets de l’AMG 714, un anticorps connu pour son action sur l’interleukine 15, une protéine liée à l’intolérance au gluten. Les participants à l’étude ont reçu six injections de ce médicament pendant douze semaines et à deux niveaux de dosage : 150 et 300 mg. Une partie d’entre eux a reçu en plus, une dose de 2,5 grammes de gluten par jour pendant dix semaines.

Pour tous, l’inflammation intestinale et les troubles intestinaux ont diminué au bout de la période d’essai. Pour les patients qui ont reçu une surdose de gluten, le médicament n’a pas totalement empêché l’apparition de lésions de la muqueuse intestinale. Les scientifiques ont constaté que le médicament est plus efficace lorsqu’il est administré en dose de 300 mg. Aucun effet secondaire inquiétant n’a été recensé, certains participants ont toutefois ressenti des douleurs lors des injections, des maux de tête ou des infections des voies respiratoires supérieures. 

Les origines de la maladie sont encore mal connues

L’intolérance au gluten toucherait environ 1% de la population française. Pour l’heure, la science peine à comprendre l’origine exacte de la maladie. Les facteurs génétiques l’expliquent en partie. D’après l’Assurance Maladie, 95% des personnes atteintes sont porteuses d’un ou deux des gènes prédisposants à la maladie. Les femmes sont aussi plus concernées : en moyenne pour un homme touché, il y a trois femmes malades. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité