Publicité

QUESTION D'ACTU

Grippe aviaire

Virus H7N9 : la Chine augmente le niveau d'alerte

La souche H7N9 de la grippe aviaire qui circule en Chine vient de faire une 6ème victime près de Shangai. Dans cette province, les marchés aux volailles ont été fermés.

Virus H7N9 : la Chine augmente le niveau d\'alerte CHINAFOTOPRESS-US/SIPA

  • Publié 05.04.2013 à 14h11
  • |
  • |
  • |
  • |


Le virus H7N9 de la grippe aviaire a fait un sixième mort près de Shanghai. Ce nouveau décès, celui d'un agriculteur de 64 ans de la province du Zhejiang, a été rapporté ce 5 avril 2013 par l'agence de presse officielle Chine nouvelle. C'est la deuxième personne de cette province orientale chinoise qui meurt des complications respiratoires provoquées par le virus grippal H7N9. Officiellement ce virus a infecté à ce jour 14 personnes dans l'est de la Chine.

 

Pour tenter de circonscrire la souche infectieuse, les autorités chinoises ont décidé de conjuguer abattage localisé et fermeture des marchés aux volailles à Shangai. «  Cette mesure est prise dans un objectif de protection de la santé publique » , a déclaré lors d'une conférence de presse Xu Wei, porte-parole de la municipalité aux 23 millions d'habitants.
Quelques heures plus tôt, des agents municipaux avaient procédé à l'abattage de plus de 20 000 volailles sur un marché. Les opérations, qui ont débuté de nuit, ont été conduites par des employés portant une combinaison de protection et un masque filtrant sur le visage, selon des images publiées sur Internet par un reporter local. 
Des sont côté, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) écartait le 3 avril  le risque d'une pandémie en l'absence de transmission d'homme à homme de cette souche. Toutefois, les experts ont souligné l'importance d'établir non seulement la source de l'infection, mais aussi son mode de transmission à l'homme, pour réduire l'exposition des êtres humains à ce virus.

Pour le Pr Jean Paul Stahl, infectiologue et chef de service des maladies infectieuses au CHU de Grenoble, « il n'y a pour le moment aucune inquiétude à avoir en France. Et maintenant que l'on sait que le virus est passé à l'homme, le message pour les professionnels de santé est qu'il est important de surveiller, de voir et d'avertir si quelque chose se passait chez nous. La vrai inquiétude est celle de la transmission d'homme à homme. Mais pour le moment, elle semble écartée par les autorités chinoises.»

Cncernant la virulance du viurs, le Pr Stahl se veut là aussi rassurant: « c'est difficile à dire, il y a pour le moment plein d'incertitudes, mais en général plus les virus sont virulents, moins ils sont transmissibles. Le virus est un fainéant et il ne chercher pas à dépenser de l'énergie pour rien. Ce qu'il développe d'un côté, il l'économise de l'autre ».

 

Enfin, le ministère de la Santé chinois  a promis « des échanges ouverts et transparents avec l'OMS et les autres pays sur la question ». Pour rappel et selon l'Organisation, la grippe aviaire la plus connue, celle du virus H5N1, a déjà fait plus de 360 morts dans le monde entre 2003 et le 12 mars 2013. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité