Publicité

QUESTION D'ACTU

Faut-il avoir peur de la grippe aviaire?

         


  • Publié 16.01.2012 à 00h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Des cas sporadiques mortels de grippe aviaire, la grippe H5N1, sont régulièrment signalés à l'OMS depuis le début de l'hiver. Les derniers en date l'ont été en Chine, Egypte et Indonésie. Dans le sud de la Chine, de très nombreux poulets ont été abattus. S’il ne faut pas encore s'inquiéter de ces cas sporadiques,  une surveillance très serrée s'impose néanmoins. Comme chaque hiver, la grippe humaine réapparait sur nos continents, et, en Chine, c’est la grippe aviaire. Cela fait près de 10 ans qu'elle  touche les oiseaux sauvages et les poulet et que es contrôles sont très intenses. Donc dès que des cas sont repérés, pour éviter la grosse épidémie de 1997, pas de demi-mesure:  il faut abattre les poulets. 17 000  l’ont été près de Hong Kong fin décembre 2011, avec interdiction pendant 3 semaines du commerce de ces animaux vivants.  

La grippe H5N1 ne touche que les oiseaux sauvages et les poulets, alors pourquoi un homme a-t-il été contaminé?

On ne sait pas trop comment un chauffeur de bus  qui en est décédé, l’a contractée, mais cela reste exceptionnel : le dernier cas en Chine remonte à un an et demi.  Mais, même si un homme l’attrape, pas de panique : il ne peut la transmettre à d’autres humains. En effet, d’après le Pr Bruno Lina, virologue à Lyon et responsable du centre de référence de la grippe , il n’a jamais été observé de transmission de la grippe du poulet entre humains  

Mais est-ce que cette grippe aviaire  peut-elle arriver en Europe ?    

Aujourd’hui il n’y a aucune inquiétude à avoir pour la France et l’Europe vis-à-vis de la grippe du poulet H5N1. En effet, les oiseaux sauvages y sont étroitement surveillés et Bruno Lina l’ affirme : « aucun oiseau n’est actuellement contaminé par le virus H5N1 dans nos contrées européennes. Et s’il n’y a pas de virus dans la faune sauvage, il ne peut pas y en avoir dans la faune d’élevage et donc chez les poulets et à fortiori encore moins chez l’homme !  

Mais si on poursuit notre raisonnement catastrophe, si le virus est retrouvé chez les oiseaux en Europe, comment s’en protéger , car il est visiblement très virulent?    

Effectivement le virus est très agressif et si de façon tout à fait exceptionnelle, des mutations virales très importantes se produisaient, qui feraient que le virus puisse alors se transmettre d’homme à homme, vous voyez je parle au conditionnel , et bien  nous avons des armes en particulier les vaccins. Et là je parle au présent. Donc restons sereins.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité