Publicité

QUESTION D'ACTU

Les enfants sont formidables

« Jeu du piment » : la gendarmerie du Pas-de-Calais alerte

La gendarmerie du Pas-de-Calais alerte contre un nouveau jeu à l’école, consistant à s’asperger de piment.

« Jeu du piment » : la gendarmerie du Pas-de-Calais alerte Marco Verch / FlickR

  • Publié 19.11.2017 à 17h15
  • |
  • |
  • |
  • |


Dans la famille des jeux stupides, nous demandons le petit dernier : le jeu du piment. Après celui du foulard ou de la canette, nos chères têtes blondes en veine d’aventures ont semble-t-il créé un nouveau jeu destiné à animer la récré. Il consisterait à projeter des morceaux de piments dans les yeux ou la bouche de quelque infortuné camarade, voire à s’écraser volontairement des piments sur la peau.

C’est la gendarmerie du Pas-de-Calais qui alerte sur cette nouvelle pratique depuis sa page Facebook. « La prévention restant la méthode la plus efficace pour enrayer ce phénomène, il est nécessaire de parler ouvertement avec nos jeunes de la dangerosité de ce genre de pratique », conseillent les gendarmes. D’après L’Est Éclair, trois collégiens se sont blessés le 10 novembre dernier dans l’Aube en voulant pratiquer ce jeu, occasionnant une visite du Samu dans l’établissement.

La faute à la capsaïcine

Les piments contiennent de la capsaïcine (et dérivés), une molécule capable d’activer certains neurones sensibles à la variation thermique (TRP). Ces récepteurs, présents sur la peau et dans la plupart des tissus de l’organisme, sont à l’origine de la sensation de brûlure provoquée par le piment. Au contact avec les yeux, elle provoque une vive douleur : c’est le principe du gaz poivre, ou pepper spray, utilisé par les forces de l’ordre ou comme moyen d’autodéfense.

Si elle n’est pas aussi dangereuse ou pénétrante qu’une brûlure thermique, la brûlure occasionnée par le piment n’en est pas moins douloureuse, a fortiori si elle touche les yeux. Pour laver la zone de contact, l’eau n’est pas d’emblée efficace : mieux vaut utiliser une matière grasse comme le lait froid ou la crème, qui possède la faculté de dissoudre la capsaïcine. Et mieux vaut, de toute façon, éviter de s’asperger de piment…

Les jeux dangereux sont un grand classique des cours d’école. Il y a quelques années, le jeu du foulard avait beaucoup fait parler de lui, en provoquant plusieurs décès accidentels. Le jeu du piment est infiniment plus bénin, mais il vaut mieux y mettre le holà avant qu’il ne dégénère. Et pour les facétieux, rappelons que le fruit de l’églantier ou du platane font un excellent poil à gratter, éprouvé sans dommage par plusieurs générations d’enfants.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité