Publicité

QUESTION D'ACTU

Suivi du traitement

Le premier médicament connecté autorisé aux Etats-Unis

Le tout premier médicament connecté est désormais autorisé à la vente de l’autre côté de l’Atlantique. Il contient un capteur qui permet de savoir si le patient a bien pris son traitement et à quel moment.

Le premier médicament connecté autorisé aux Etats-Unis DragonImages/epictura

  • Publié 16.11.2017 à 07h40
  • |
  • |
  • |
  • |


La révolution numérique touche désormais directement les médicaments. C’est un antipsychotique, destiné aux personnes qui souffrent de schizophrénie et de troubles bipolaires. L’agence américaine du médicament vient d’autoriser la mise sur le marché du tout premier médicament connecté.
Destiné aux patients atteints de schizophrénie ou de troubles bipolaires chez qui le suivi régulier du traitement est très important, il contient un capteur qui permet de mesurer les dates et heures de prise.

Des informations transmises via bluetooth

Grâce à un capteur électronique ingérable, le système, appelé Abilify MyCite®, permet de récolter des informations sur le patient. Connaître l’heure de prise est très utile dans le cas de personnes qui peinent à respecter leurs prescriptions. Mais d’autres données seront enregistrées, comme celles concernant les heures de sommeil et l’activité.
Lorsqu’il entre en contact avec les sucs gastriques, le capteur génère un signal. Il est ensuite transmis à un patch, collé au corps du patient. Les informations récoltées sont transférées via bluetooth sur une application mobile.

Ce médicament est une réelle innovation mais il pose aussi des questions de bioéthique, sur les données personnelles des patients et leur utilisation. Le fabricant assure que seules cinq personnes pourront avoir accès à ces renseignements, dont le médecin.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité