Publicité

QUESTION D'ACTU

Bactérie E. coli

Steaks contaminés : deux ans de prison pour Guy Lamorlette

L'ex-dirigeant de la société SEB a été condamné à 3 ans de prison, dont un avec sursis. Ses négligences sanitaires ont provoqué l’intoxication de 18 personnes.

Steaks contaminés : deux ans de prison pour Guy Lamorlette DURAND FLORENCE/SIPA

  • Publié 27.06.2017 à 15h56
  • |
  • |
  • |
  • |


La sanction est lourde, mais à la hauteur des dégâts causés. L’ancien gérant de SEB a été condamné à trois ans de prison, dont deux fermes. Il est reconnu coupable des négligences qui ont causé l’intoxication de 18 personnes en juin 2011. Les contrôles sanitaires effectués sur les steaks hachés, vendus par l’enseigne Lidl, étaient insuffisants.

Guy Lamorlette, ancien gérant de SEB, devra purger une peine de prison et s’acquitter d’une lourde amende. 50 000 euros seront versés, ainsi que des dommages et intérêts aux victimes. En plus de cette peine matérielle, l’homme ne pourra plus exercer de profession dans le secteur industriel et commercial.

L’autre prévenu, ancien responsable qualité et hygiène de l’entreprise, n’a pas été jugé. Les poursuites ont été abandonnées après son décès, une semaine avant le procès. Les deux hommes étaient poursuivis car ils auraient changé les normes de contrôle sanitaire lorsqu'ils étaient en poste, sans en informer les services vétérinaires.

Des séquelles lourdes

Au lieu de vérifier systématiquement tous les lots, issus de viande et de carcasses, les dirigeants avaient décidé de procéder à des contrôles aléatoires. Un assouplissement unilatéral des règles, qui avait permis à la bactérie E. coli 0157H7, la souche responsable de la contamination, de passer entre les mailles du filet.

A cause de ce relâchement, 18 personnes ont été intoxiquées par E. coli. Parmi elles, une quinzaine d’enfants. L’un d’entre eux a été particulièrement touché. Aujourd’hui âgé de 8 ans, il est handicapé moteur à 90 %. Les lésions neurologiques provoquées par la bactérie ont aussi altéré son développement intellectuel.

Nolan n’est pas la seule victime à garder des séquelles. D’autres jeunes malades ont développé un syndrome hémolytique et urémique. Cette atteinte, rare en France, est souvent liée à l’alimentation et provoque une insuffisance rénale.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité