Publicité

QUESTION D'ACTU

Rapport Innocenti

Unicef : la France échoue à réduire les inégalités entre les enfants

Alors que la France est la 5e puissance mondiale, son système éducatif est l'un des plus inégalitaires au monde. 

Unicef : la France échoue à réduire les inégalités entre les enfants Nicknick_ko/epictura

  • Publié 18.06.2017 à 18h03
  • |
  • |
  • |
  • |


Il ne suffit pas de vivre dans un pays riche pour que le bien-être des enfants soit assuré. Un rapport de l’Unicef paru ce 15 juin montre qu’un enfant sur cinq dans les pays riches vit dans la pauvreté, et un sur huit est confronté à la faim.

Ce triste constat a été dressé par Innocenti, le centre de recherche de l'UNICEF, après avoir étudié la situation des enfants dans 41 pays à haut revenu. Cinquième puissance mondiale, la France en fait partie. Une grande puissance au bilan médiocre : elle se hisse au 19e rang sur 41. Elle se situe derrière la Norvège, l’Allemagne ou le Japon, mais devant l’Italie, la Grèce ou les Etats-Unis.


La France, un pays inégalitaire

Avec moins d’un enfant sur cinq confronté à la pauvreté, la France se trouve dans la moyenne, non loin de la Slovénie – pays pourtant plus pauvre –, ou le Royaume-Uni. Une place notamment obtenue grâce aux prestations sociales existant dans notre pays et qui permettent de corriger certaines inégalités.

Mais si elles les corrigent, ces aides ne les suppriment pas. En matière de réduction des inégalités entre les enfants, la France arrive 34e. Ce mauvais score traduit surtout l’inégalité des chances et l’influence du milieu socio-économique sur la réussite scolaire des enfants. Malgré une éducation de qualité, le système éducatif français continue à être l’un des plus inégalitaires. Une critique déjà formulée fin 2016 par l’enquête Pisa.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Les enfants mangent à leur faim

Néanmoins, le bilan français n’apporte pas seulement des sources d’inquiétude. La France réussit à apporter une alimentation de qualité à nos chères têtes blondes et à éradiquer la faim. Selon le rapport de l’Unicef, 6 % des enfants de moins de 15 ans connaissent l’insécurité alimentaire, contre une moyenne de 12,7 %.

Elle fait aussi partie des 5 premiers pays où le taux d’obésité est le plus faible (11,7 % des 11-15 ans). Néanmoins, l’Unicef souligne que la proportion d’enfants obèses et en surpoids augmente dans cette quarantaine de pays. Seul le Danemark connaît une diminution.


Moins d'ivresse et de suicides

Autre bonne nouvelle : l’ébriété est de moins en moins fréquente chez les adolescents depuis 2010. Moins de 5 % des ados français ont été ivres au cours des 30 jours précédant l’enquête.

En revanche, l’Unicef tire la sonnette d’alarme en ce qui concerne la santé mentale des jeunes. Bien que le nombre de suicides ait diminué dans les 41 pays étudiés, le rapport fait état d’une hausse des troubles mentaux comme la déprime, les insomnies ou la nervosité. Avec près d’un tiers des jeunes concernés, la France est en bas du tableau.

 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité