Publicité

QUESTION D'ACTU

Plan au 1er juin

Canicule : Agnès Buzyn mobilise les maires

La ministre de la Santé a demandé aux mairies de recenser les lieux frais où se mettre à l’abri en cas de fortes chaleurs. 

Canicule : Agnès Buzyn mobilise les maires VILLARD/SIPA

  • Publié 14.06.2017 à 07h59
  • |
  • |
  • |
  • |


Vous l’aurez sans doute remarqué aux températures plus douces et aux épisodes de chaleur. L’été s’approche. Et avec, les premières mesures de prévention liées aux grandes chaleurs. Un plan annuel est lancé tous les 1ers juin depuis la mortelle canicule de 2003. Mais en cette année 2017, la nouvelle ministre des Solidarités et de la Santé innove.

Agnès Buzyn a demandé aux mairies de recenser les lieux frais où les personnes fragiles pourront s’abriter. Une première annoncée à l’occasion d’une réunion entre la ministre et les différents partenaires du plan canicule national.

Quatre niveaux d’alerte

Bibliothèques, cinémas, centres commerciaux ou encore supermarchés… Tous les lieux offrant un asile de fraîcheur en période de fortes chaleurs devront être facilement identifiables dans les communes de France. L’objectif de cette nouvelle mesure est nécessaire. L’an dernier, quatre vagues de chaleur se sont succédées au cours de l’été. Elles ont provoqué 700 décès de plus qu’attendu.

Comme chaque année, le plan est déclenché sans attendre l’arrivée des premiers pics de chaleur. Cela permet d’organiser les équipes sans urgence. Car, dans le cadre du plan canicule, quatre niveaux d’alertes peuvent être activés. Le premier correspond à une simple veille saisonnière. Le dernier provoque une mobilisation maximale.

En cas de besoin, un numéro vert peut être activé par le ministère de la Santé. Le repérage des personnes fragiles, principalement celles qui sont isolées ou âgées, est également prévu. Mais la ministre de la Santé demande aux citoyens de ne pas attendre la canicule pour prendre soin de son prochain.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Cibler les plus fragiles

Agnès Buzyn suggère donc de faire preuve de vigilance au quotidien. « Chacun doit avoir un regard attentif envers les gens de la rue, apporter une bouteille d’eau, appeler le 15 », a-t-elle avancé. Les niveaux 2 et 3 du plan canicule prévoient d’ailleurs de mettre à l’abri les personnes en situation précaire ou sans domicile fixe, y compris à l’aide d’un hébergement d’urgence.

A la fois sur le plan de la prévention et de la communication, le ministère de la Santé a prévu un ensemble de mesures pour chaque groupe à risque de complications. Parmi eux, les femmes enceintes, les jeunes enfants ou encore les personnes handicapées.

A ce titre, les établissements de santé et médico-sociaux seront particulièrement surveillés. Agnès Buzyn a d’ailleurs mis l’accent sur la fragilité des personnes sous neuroleptiques, en établissement psychiatrique ou réservé aux personnes âgées. Comme pour les enfants, les professionnels devront s’assurer qu’elles s’hydratent suffisamment.

 

 

Comment se protéger en période de canicule

Dans le cadre du plan canicule, les autorités sanitaires font preuve d’une vigilance renforcée. Elles délivrent également quelques conseils à destination de tous. Afin d’éviter les coups de chaud, boire régulièrement est recommandé – et ce, sans attendre d’avoir soif. Cette hydratation peut être complétée par l’usage de brumisateurs et autres dispositifs permettant de se mouiller le corps. Le tout sans se priver de manger et en évitant l’alcool.

Pour limiter le risque de surchauffe, le sport est à éviter. Dans la même idée, mieux vaut réserver ses sorties aux heures les moins chaudes et passer plusieurs heures dans un lieu frais. Maintenir le logement frais peut s’avérer difficile mais indispensable. Pour cela, le ministère de la Santé conseille de laisser fenêtres et volets fermés en journée et de les ouvrir plutôt le soir et la nuit si les températures baissent.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité