Publicité

QUESTION D'ACTU

Ian Toothill

Cancer : un patient en phase terminale gravit l’Everest

Ian Toothill a atteint le plus haut sommet du monde le 5 juin dernier, pour prouver que son cancer ne l'empêcherait pas de réaliser son rêve.

Cancer : un patient en phase terminale gravit l’Everest Ian Toothill/Facebook

  • Publié 08.06.2017 à 18h23
  • |
  • |
  • |
  • |


À 47 ans, il ne lui reste que quelques mois à vivre. Ian Toothill a été diagnostiqué d’un cancer des intestins en juin 2015. Après quelques mois de traitement, ses médecins lui confirmaient qu'il était en rémission.

Mais une rechute récente l’a laissé avec un pronostic très défavorable. Le coach sportif de Sheffield (nord de l’Angleterre) a alors décidé de gravir l’Everest, malgré la maladie qui le ronge. Ou peut-être grâce à elle.

Le 14 mai dernier, il avait quitté le camp de base pour débuter son périple qui l'a mené au sommet ce lundi.

 

« Rien de spécial à voir… Juste un mec atteint d’un cancer au sommet du Mont Everest, et pour quelques minutes la personne la plus haute du monde ! ».

 

35 000 euros de dons

Pour financer son projet, il a fait un appel aux dons. Il a ainsi pu récolter près de 35 000 euros, dont une bonne partie a été engloutie par le voyage. Le reste a été reversé à une œuvre caritative de lutte contre le cancer.

Beau joueur, le supporter du club de football Sheffield Wednesday FC a même accepté de planter le drapeau du grand rival local, Sheffield United, au sommet de l’Everest, pour remercier l’un de ses amis qui avait fait don de plus de 1 000 euros pour la bonne cause. Il s’est même pris en photo avec !

 
Credits : Ian Toothill/Facebook

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Fatigué mais vivant

Malgré son cancer, Ian Toothill est revenu indemne, mais pas en parfaite santé. « J’ai besoin de me reposer : j’ai perdu 10 % de masse corporelle, j’ai dû faire deux cures d’antibiotiques en plus des défis que m’a imposés mon cancer, a-t-il écrit sur sa page Facebook. Mais je suis toujours là, j’avance. Il y a toujours un moyen… »

Sur sa page Facebook, il a publié un message expliquant qu’il souhaitait « inspirer » des victimes du cancer, en leur montrant qu’il était possible de « se lancer et faire quelque chose de spécial qu’ils avaient toujours voulu faire. Que ce soit terminer un livre qu’ils s’étaient promis d’écrire, apprendre à faire de nouvelles choses, ou faire ce fameux voyage de rêve. »

 

"Je grimpe pour vous qui souffrez quotidiennement du cancer".
"Je grimpe pour vous, qui avez perdu la bataille, et pour les amis et les familles qui ramassent les morceaux".
"Pour ceux qui ont du mal à faire face et souffrent les nuits, soyez forts et rappelez-vous ceci : vous ne perdrez jamais, il y a toujours une issue".
"Et pour les employeurs sans scrupules, les compagnies d'assurance, les banques et les institutions financières qui nous traitent avec mépris, mon message est le suivant : changez, et changez maintenant. Nous sommes là, nous sommes plus forts que vous ne le pensez, et nous allons gagner."

 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité