Publicité

QUESTION D'ACTU

Autorisé par l'Europe

Le Nalméfène autorisé pour réduire sa consommation d'alcool

Un nouveau médicament, le Nalméfène, vient d'obtenir son autorisation européenne de mise sur le marché. Il permet de réduire sa consommation d'alcool pratiquement à la demande.

Le Nalméfène autorisé pour réduire sa consommation d\'alcool Eric Risberg/AP/SIPA

  • Publié 01.03.2013 à 19h57
  • |
  • |
  • |
  • |


L' arsenal thérapeutique pour lutter contre la dépendance à l'alcool s'étoffe. Le Baclofène, ce décontractant musculaire, est déjà fréquemment prescrit hors AMM et deux essais cliniques sont actuellement menés en France à la fois en médecine de ville et à l’hôpital pour valider son efficacité et sa tolérance. Un autre médicament est également dans sa dernière phase de test dans le sevrage alcoolique, l’oxybate de sodium, ou Alcover. 

Dans ce nouvel élan de la recherche thérapeutique , une autre molécule le Nalméfène (Selincro) vient d’obtenir son autorisation européenne de mise sur le marché. Les spécialistes espèrent qu’il sera disponible en France au plus tard fin 2013. C’est un produit qui s’adresse à des adultes dépendants à l’alcool, à consommation élevée (>60g/jour pour les hommes et >40 g/jour pour les femmes), qui ne sont pas diposés à s’engager dans l’abstinence totale mais qui souhaitent réduire leur consommation. 

 

Ecoutez le Pr Henri-Jean Aubin, addictologue à l’hôpital Paul Brousse : « La réduction est un concept qui a été développé avec ce médicament et qui répond à une vraie demande d’1 patient sur 2. Les résultats sont remarquables et la réduction dure dans le temps. »



Le Nalméfène se distingue aussi des autres par son mode de consommation. C’est un médicament qui se prend à la demande, c’est-à-dire de manière ponctuelle lorsque le patient sait qu’il va être tenté par l’alcool. Cela peut être avant une soirée, par exemple pour certains alcoolo-dépendant qui pratiquent le binge drinking uniquement le week-end, aussi bien que pour les alcooliques qui consomment plus régulièrement. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité