Publicité

QUESTION D'ACTU

Radiologie interventionnelle

Migraine : une intervention chirurgicale soulage les enfants

En injectant un anesthésique local dans un ganglion situé derrière le nez, des médecins ont réussi à réduire les crises de migraine chez des enfants. 

Migraine : une intervention chirurgicale soulage les enfants West Coast Surfer / Moo/REX/SIPA

  • Publié 06.03.2017 à 13h11
  • |
  • |
  • |
  • |


Le traitement chirurgical de la migraine pourrait soulager certains enfants et adolescents, suggère une étude présentée ce dimanche au congrès de la Société américaine de radiologie interventionnelle. Les médecins de l’hôpital pour enfant de Phoenix (Etats-Unis) ont en effet montré que cette thérapie, jusqu'ici réservée à l’adulte, est efficace et sûre chez les patients plus jeunes.

Entre 3 et 10 % des enfants seraient atteints de migraine. Ces maux de tête se distinguent de ceux des adultes par des crises plus courtes, une localisation bilatérale plus fréquente ainsi qu’une pâleur au moment de la crise. Chez ces petits patients migraineux, le traitement repose à la fois sur des thérapies non médicamenteuses pour leur apprendre à gérer le stress ainsi que sur des antalgiques. En fonction de leur âge et de la sévérité de la migraine, ces traitements peuvent être conséquents.

Mais à en croire les radiologues de Phoenix, il est possible de réduire la prise médicamenteuse grâce à une courte intervention chirurgicale. Guidée par imagerie, cette technique réalisée par voie intranasale consiste à « endormir » le ganglion sphénopalatin, un faisceau de nerf situé au niveau du nez et suspecté d’être impliqué dans le déclenchement des crises migraineuses. Pour ce faire, les radiologues injectent un anesthésique local, généralement de la lidocaïne, qui permet de « remettre a zéro » ce circuit nerveux et briser le cycle infernal de la migraine.


La douleur s'atténue

Les médecins de Phoenix on testé cette approche entre février et novembre 2015 auprès de 200 enfants âgés de 7 à 18 ans souffrant de migraines sévères résistant au traitements de première ligne. Au total, plus de 310 procédures d’une dizaine de minutes chacune ont été réalisées. Moins d’un quart d’heure après l’intervention, les patients ont rapporté une atténuation de la douleur passant de 5,5 à 3,3 sur une échelle de 1 à 10.

« Ce traitement effectué en ambulatoire par un radiologue interventionnel permet de soulager rapidement des enfants, s’est réjouit Robin Kaye, responsable du département de radiologie interventionnelle à l’hôpital pour enfant de Phoenix et co-auteur de l’étude. En réduisant leur besoin en médicaments, qui peuvent entraîner d’effets secondaire graves, ou en évitant des thérapies par voie intraveineuse qui requièrent une hospitalisation, les enfants manqueront moins l’école et pourront redevenir des enfants comme les autres ».


Une intervention qui peut être répétée

Pour les auteurs, cette option chirurgicale peut améliorer la qualité de vie de ces jeunes malades. Une alternative aux médicaments d’autant plus intéressante qu’elle se réalise « facilement, sans entraîner de complications » souligne le Dr Kaye. Ce dernier ajoute que « l’opération peut être répétée si la migraine revient ».

Lors du précèdent congrès, des spécialistes de l’Albany Medical Center et de l’université d’état de New York avaient présenté des résultats encourageants chez l’adulte. Au lendemain de l’administration de lidocaïne, la douleur avait diminué d’au moins 4 points sur une échelle de 1 à 10. Une amélioration maintenue les 30 jours suivants.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité