Publicité

QUESTION D'ACTU

Restaurants, établissements scolaires

Les fontaines de sodas à volonté interdites

Il y a près de 2 ans, l’Assemblée nationale a interdit les fontaines à sodas en libre-service dans certains lieux. Cette disposition entrera en vigueur vendredi, selon un arrêté au JO.

Les fontaines de sodas à volonté interdites tiverylucky/epictura

  • Publié 26.01.2017 à 18h09
  • |
  • |
  • |
  • |


Un arrêté publié ce jeudi au Journal Officiel (JO) enterre définitivement la possibilité de mettre à disposition du public gratuitement et à volonté des boissons sucrées. Sont visés notamment les fontaines à sodas dans les lieux de restauration publique, le centres de vacances, les établissements scolaires et les établissements destinés à l'accueil, à la formation et à l'hébergement des mineurs. L'objectif de cette prohibition est clair : « limiter, notamment chez les jeunes, les risques d'obésité, de surpoids et de diabète conformément aux recommandations de l'Organisation mondiale de la santé », est-il écrit dans ce texte.

L'arrêté, signé conjointement par les ministres de la Santé, de l'Agriculture et de la Consommation fixe aussi la liste des catégories de boissons touchées par cette interdiction. Il s'agit ainsi des « boissons gazeuses et non gazeuses aromatisées, des concentrés comme les sirops de fruits, les boissons à base d'eau, de lait, de céréales, de légumes ou de fruits y compris les boissons pour sportifs ou les boissons énergisantes, les nectars de fruits, les nectars de légumes et produits similaires, dès lors que ces boissons contiennent des sucres ajoutés ou des édulcorants de synthèse ».

20 morceaux de sucre dans 1 litre de soda 

Enfin, l'arrêté précise qu'il a été pris en accord avec la loi Santé de janvier 2016. C'est une victoire des médecins nutritionnistes qui sont depuis longtemps vent debout contre ces fontaines à soda. Interrogé par Le Parisien en 2014, le Pr Serge Hercberg (1), directeur de recherche à l’Inserm, était également catégorique à leur sujet : « ce système contribue à accroître la fracture nutritionnelle ».
Pour ce spécialiste, « ce sont les populations les plus défavorisées et touchées par l’obésité qui sont en première ligne face à une offre de sodas à volonté ». Le professeur de nutrition rappelait aussi qu’un litre de soda classique contient l’équivalent de près de 20 morceaux de sucre. Un excès de calories qui favorise le surpoids et l’obésité et, par voie de conséquence, le diabète et l’hypertension. 

Chez Quick, où les fontaines à sodas existent, on se voulait pourtant rassurant. L’un de ses responsables assurait dans ce même quotidien en 2014 que ce système ne ferait augmenter que de 10 % les quantités de boissons consommées et que les excès restent marginaux. Pour rappel, l’Anses (1) a recommandé cette semaine que la consommation de boissons sucrées soit inférieure à un verre par jour. Les amateurs de  boissons de type soda ou jus de fruits sont donc invités à la modération dans le cadre de ces nouveaux repères du Programme National Nutrition Santé (PNNS).

(1) L'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail.

 

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité