Publicité

QUESTION D'ACTU

Tableau de bord OFDT

Moi(s) sans tabac : les ventes de cigarettes ont chuté en novembre

Lors du mois de novembre 2016, premier « Moi(s) sans tabac » en France, les ventes de tabac ont chuté et les demandes d’aide au sevrage ont augmenté, selon l'OFDT.

Moi(s) sans tabac : les ventes de cigarettes ont chuté en novembre costasz/epictura

  • Publié 13.01.2017 à 15h46
  • |
  • |
  • |
  • |


Les résultats doivent être pris avec prudence, mais ils témoignent d'une évolution favorable. En novembre 2016, mois marqué par la première opération « Moi(s) sans tabac » en France, les ventes de tabac ont sensiblement diminué, tandis que les demandes d’aide au sevrage ont explosé. Tel est l’enseignement que l’on peut tirer du « tableau de bord tabac » mensuel dressé par l’OFDT (Observatoire Français des Drogues et Toxicomanies) à la demande de la Mildeca (Mission interministérielle de lutte contre les drogues et les toxicomanies).

Recul

Par rapport au mois de novembre 2015, à jours de livraison constants, le mois de novembre 2016 a été marqué par une baisse de 3,1 % des ventes de cigarettes, et de 9,1 % pour le tabac à rouler.

« Cette baisse doit cependant être interprétée avec précaution car novembre 2015 avait été marqué par une augmentation sensible des ventes de tabac liée probablement en partie à la déclaration de l’état d’urgence qui a réduit les déplacements dans les pays limitrophes », indique l’OFDT.

Ainsi, en cumul sur la période janvier-novembre 2016, et à jours de livraison constants, les ventes de cigarettes reculent légèrement (- 0,3 %). Celles de tabac à rouler restent en revanche en hausse (+ 0,2 %).

L'effet sevrage

Concernant les aides au sevrage, l’effet « Moi(s) Sans Tabac » semble moins discutable. Les ventes de substituts nicotiniques ont ainsi largement progressé par rapport à novembre 2015, avec une hausse remarquable de 28 %, « poursuivant la tendance des derniers mois et aboutissant à une hausse en cumul depuis janvier qui atteint 17 % », précise l’OFDT.

En novembre 2016, les Français ont aussi été plus nombreux à consulter un tabacologue. Le nombre de patients accueillis a ainsi augmenté de 24,4 %. Fait notable : les nouveaux patients, venus pour la première fois dans ces consultations, ont également été plus nombreux (+ 6,3 %). Enfin, la part de démarches personnelles à l’origine de ces visites est à la hausse (44 % en novembre 2016, contre 36 % en moyenne depuis le début de l’année 2016).

« Ce dernier constat peut être mis en lien avec l’opération Moi(s) sans tabac menée par Santé publique France, à laquelle 180 000 fumeurs se sont inscrits sur le site dédié », commente l’OFDT, qui ajoute que le nombre d’appels à Tabac info service « a plus que doublé » par rapport à novembre 2015, et le nombre de visiteurs uniques sur le site Tabac info service a triplé (1,5 million).

La rédaction de Pourquoidocteur se réjouit de ces résultats, auxquels elle a elle-même contribué, à sa petite échelle, puisque trois membres de ses équipes ont cessé de fumer lors de ce mois.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité