Publicité

QUESTION D'ACTU

Sondage Odoxa

Assurance maladie : les Français veulent la réformer

Attachés à l'Assurance maladie, les Français veulent des réformes pour la sauver. Mais ils ne sont pas d'accord avec les mesures radicales proposées par François Fillon.

Assurance maladie : les Français veulent la réformer GILE MICHEL/SIPA

  • Publié 04.12.2016 à 14h38
  • |
  • |
  • |
  • |


Trop coûteuse, mal gérée, mal contrôlée et suscitant trop d’abus mais dans le même temps, efficace, juste et égalitaire… Pour la quasi-totalité des Français, l’Assurance maladie est un « bon système » qui doit être réformé pour garantir sa pérennité, selon un sondage Odoxa (1) réalisé pour nos confrères du Parisien/Aujourd’hui en France.

Cette nouvelle enquête d’opinion confirme que les Français sont attachés à la Sécurité sociale, et ce quelle que soit leur famille politique. Jugée bien meilleure que les systèmes de protection mis en place par nos voisins européens, l’Assurance maladie semble pourtant victime de sa générosité. Plus de 7 Français interrogés sur 10 se disent inquiets quant à l’avenir de notre système. Et presque la quasi-totalité des sondés craignent d'avoir à payer plus cher pour leur santé à l’avenir.

 

Source : Sondage Odoxa 

Une inquiétude qui fait dire à près de 60 % des personnes interrogées qu’il est important de réformer le système en profondeur. Mais ce « regard ambivalent, voire schizophrénique » ne signifie pas pour autant que les Français sont prêts à la mise en œuvre de solutions radicales pour sauver la Sécurité sociale, notamment celles évoquées par François Fillon, candidat de la droite à la présidentielles 2017.


Opposés au programme de la droite

Ainsi, la grande majorité des personnes interrogées plébiscite la promotion des soins ambulatoires pour réduire les dépenses d’hospitalisation (82 %), l’incitation des médecins à limiter les arrêts maladie (72 %) ou le développement des médicaments génériques. La moitié des sondés se prononcent également en faveur de l’adaptation du remboursement selon les comportements à risques. Autrement dit, les fumeurs ou les personnes dépendantes à l’alcool pourraient ne plus être remboursés comme le reste de la population, ou payer plus cher leur protection sociale. Une mesure radicalement opposée à notre système basé sur la solidarité.

En revanche, les Français, dont les sympathisants de droite, sont contre l’augmentation de la prise en charge des frais par les mutuelles (58 %), et massivement opposés au seul remboursement des médicaments portant sur les maladies les plus graves ou les affections de longue durée (89 %). Des refus catégoriques car ils voient déjà se profiler le désengagement de l’Etat et l’augmentation de leurs dépenses pour les complémentaires. Et de fait, ils n’ont pas tord. Selon les calculs de la Mutualité française, les 20 milliards d’euros d’économie réalisées par François Fillon entraîneraient 300 euros de dépenses supplémentaires par an et par personne, soit 1 200 euros de frais de santé en plus pour un couple avec deux enfants.

Source : Sondage Odoxa 

« L’actuel favori des sondages devra donc rassurer à ce propos, y compris ses propres électeurs, s’il ne veut pas que sa belle popularité issue de son triomphe à la primaire ne se fracasse sur ce sujet », avertit Gaël Sliman, président de l’institut de sondage Odoxa.

 

(1) Enquête réalisée par internet auprès de 945 personnes représentatives de la population française âgées de 18 ans et plus entre le 1er et le 2 décembre 2016. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité