Publicité

QUESTION D'ACTU

Campagne de sensibilisation

Instagram : l'alcoolisme ordinaire à la façon de Louise Delage

Ils sont des milliers à avoir suivi Louise Delage sur Instagram en passant à côté de son alcoolisme. C'est la nouvelle campagne choc contre l'alcool. 

Instagram : l'alcoolisme ordinaire à la façon de Louise Delage Capture d'écran sur Instagram

  • Publié 23.09.2016 à 16h46
  • |
  • |
  • |
  • |


Louise Delage a fait son apparition le 1er août sur le réseau social Instagram. Près de deux mois après, ses photos et vidéos comptabilisent déjà plus de 50 000 likes. Mais ses 7 500 followers avaient-ils vraiment conscience de ce qu'ils likaient ? D'après Addict’Aide, le Village des Addictions, le premier portail grand public sur toutes les addictions, la réponse tient en une courte phrase : Louise est une addict à l’alcool.

Coordonné et réalisé par le Fonds Actions Addictions, ce portail fait une piqûre de rappel sur le mot « Addict ». Il rappelle ainsi, qu'en France, on estime que les addictions sont responsables d’un mort sur cinq, et d’un acte de délinquance sur deux, principalement chez les jeunes. Or en pratique, il n’est pas simple de déceler l’addiction d’un proche. « La proximité avec la situation ne permet pas de prendre du recul, un recul pourtant nécessaire pour pouvoir faire le lien entre tous les signes qui caractérisent une addiction ». 

L'alcool omniprésent 

C'est le point de départ de cette campagne pour laquelle Addict’ Aide a souhaité transposer cette idée sur Instagram afin de démontrer qu’il est simple de passer à coté de l’addiction d’un proche. Via un profil créé pour l’occasion, les followers ont pu pendant un mois et demi faire la connaissance de Louise Delage : une jeune Parisienne de 25 ans, souriante, pétillante, qui semble profiter pleinement de la vie. Que ce soit au cours d’un afterwork entre collègues, lors de ces vacances en Bretagne, à Saint Tropez, ou encore à Berlin, chacune de ses photos met en scène de façon plus ou moins discrète la présence d’alcool.

 

Cocooning

Une photo publiée par Louise Delage (@louise.delage) le


« 
A la manière d’artistes performeurs qui se mettent en scène dans leur œuvre et travestissent leur identité, une étudiante en histoire de l’art est devenue Louise Delage pour quelques semaines », raconte Stéphane Xiberras, président de BETC Paris (1), l'agence de publicité qui a conçu l'idée.

A première vue, on pourrait donc croire que tout est normal... Ce n’est qu’en regardant son profil avec recul que l’on se rend compte que les followers, bien que proches de Louise, sont passés à côté de l’essentiel : son alcoolisme...

Le portail Addict Aide pour se faire aider 

Pour révéler l'imposture de ce faux profil, un film met bout à bout toutes les photos du profil en un hyperlapse (voir vidéo ci-dessous). Et la surprise est au rendez-vous puisque chacun peut prendre enfin conscience de la difficulté de déceler l’addiction de quelqu’un, même quand on le côtoie tous les jours (comme dans le fil Instagram). Et de la nécessité de l'aider.

« Sur Instagram il n’y a pas de drame, pas pour l’instant. Pour Louise, il n’est pas encore trop tard pour demander de l’aide. Nous connaissons tous une Louise Delage : notre portail Addict Aide est là pour donner les moyens de se faire aider à tous ceux qui se posent des questions sur leur consommation ou celle d’un proche », conclut dans un communiqué Michel Reynaud, président du Fonds Actions Addictions et initiateur du portail www.addictaide.fr. A présent, vous ne regarderez peut-être plus Instagram de la même façon... 

 
Source : YouTube 


(1) Cette initiative originale a été imaginée et pilotée par BETC, et produite par Francine Framboise pour le compte d’Addict Aide.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité