Publicité

QUESTION D'ACTU

En Caroline du Sud

Zika : un insecticide tue des millions d’abeilles aux Etats-Unis

Des millions d’abeilles ont été retrouvées mortes, probablement victimes collatérales d’épandages pour lutter contre les moustiques vecteurs du virus Zika.

Zika : un insecticide tue des millions d’abeilles aux Etats-Unis PetroP

  • Publié 03.09.2016 à 17h09
  • |
  • |
  • |
  • |


Des apiculteurs américains ont eu la mauvaise surprise de devoir constater la mort de millions de leurs abeilles. Des exploitations entières de Caroline du Sud, un Etat au sud-est des États-Unis, ont été décimées. Le responsable désigné de ce désastre pour leurs propriétaires : le Naled, un insecticide très controversé.

Pour lutter contre la progression du virus Zika, les autorités américaines ont lancé une campagne d’extermination des moustiques Aedes, responsables de la transmission à l’homme. Les Etats des zones chaudes et humides – la Floride, la Géorgie, la Caroline du Sud et l’Alabama en particulier – situées au sud-est du pays, sont les principaux concernés.

46 ruches détruites

Dans le comté de Dorchester (Caroline du Sud), un épandage de Naled a été ordonné le 28 août dernier suite à des soupçons de transmission locale de Zika. Dès le lendemain, les abeilles sont tombées comme des mouches.

Pour une seule exploitation, qui a communiqué sur le sujet, les pertes s’élèveraient depuis à 2,5 millions d’individus, soit 46 ruches. « Notre petite entreprise familiale a été détruite par la pulvérisation aérienne », ont déclaré les propriétaires via leur page Facebook.

Un insecticide interdit en Europe

L’insecticide en question est pourtant très controversé. Il a été interdit en Europe en 2012 pour les risques qu’il pouvait présenter non seulement pour la santé humaine, mais aussi pour les écosystèmes. Il aurait été reconnu dangereux pour les organismes aquatiques, et pour les papillons.

Autre son de cloche pour les autorités sanitaires américaines, pour lesquelles le Naled ne présente pas de danger particulier, s’il est employé correctement dans des cas isolés. Porto Rico, particulièrement touché par l’épidémie, avait pourtant refusé de l’utiliser pour réduire la population de moustiques.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité