Publicité

QUESTION D'ACTU

Rapport de la Drees

Garde d'enfants : de fortes disparités entre les départements

En 2013, plus de 397 300 places d'accueil collectif ou familial étaient disponibles pour les enfants de moins de 3 ans en France. Mais de grandes disparités départementales persistent. 

Garde d'enfants : de fortes disparités entre les départements olesiabilkei/epictura

  • Publié 02.08.2016 à 13h21
  • |
  • |
  • |
  • |


Crèche, jardins d’enfants, assistante maternelle… Pour les parents qui travaillent, faire garder son enfant peut parfois ressembler à un chemin de croix. Plus de six enfants sur 10 sont gardés par l’un de leurs parents ou un autre membre de la famille. Les grands-parents s’avèrent précieux dans cette situation. Mais pour tous les autres bambins de moins de 3 ans, trouver un mode de garde est loin d’être une mince affaire, selon une étude de la direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques (DREES) du Ministère des affaires sociales et de la Santé.

En 2013, la France métropolitaine comptait 12 700 établissements de garde d’enfants. Ils offraient 397 300 places, soit 10 200 de plus que l’année précédente. Les crèches collectives, haltes-garderies, jardins d’enfants et établissements multi-accueil ont proposé aux familles la quasi-totalité des places. Mais ce mode de garde ne concerne que 13 % des enfants. « En dehors des parents, l’accueil chez un(e) assistant(e) maternel(le) agréé(e) constitue le mode de garde à titre principal le plus fréquent (19 %) », indique Françoise Borderies, auteure de ce rapport.

De fait, les 322 000 assistantes maternelles employées par les particuliers mettent à disposition deux fois plus de places que les établissement d’accueil collectif et familial, soit près de 43 places pour 100 enfants de moins de 3 ans. Une offre toujours en hausse depuis plusieurs années.

 

Des disparités départementales fortes

Mais malgré ce nombre important de place, que ce soit en établissement ou au domicile des assistantes maternelles, les parents de certains départements font face à des difficultés. Ce sont principalement les zones les plus urbanisées, Paris et sa petite couronne ainsi que le sud de la France, qui sont les mieux dotées en accueil collectif, tandis que les départements de la moitié nord de la France disposent d’un nombre insuffisant de places.

En revanche, ces départements ne sont pas les mieux lotis concernant les assistantes maternelles. En effet, le rapport de la Drees montre que les départements les mieux dotés en établissement d’accueil sont ceux qui présentent un déficit en assistante maternelle. Ainsi mieux vaut habiter dans les départements situés autour de l’axe allant de la Loire atlantique au Territoire de Belfort pour faire garder son enfant chez une assistante maternelle (Cantal, Cher, Jura, Manche, Haute-Marne, Mayenne, DeuxSèvres, Sarthe, Vendée, Vosges).

 

Le choix de l'école

Enfin pour environ 92 000 enfants de 2 ans, soit 1 enfants sur 8, c'est l’école maternelle représente le mode de garde quotidien. Mais la scolarisation des tout-petits est pratiquée de façon contrastée sur le territoire métropolitain. « Les départements les plus au Nord, les départements bretons et leurs voisins ainsi que les départements des contreforts du Massif central ont un fort taux de scolarisation des enfants de 2 ans, à l’inverse de ceux de l’Île-deFrance, d’Alsace et de l’Est de la région Rhône-Alpes par exemple » note Françoise Borderies.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité