Publicité

QUESTION D'ACTU

Développement cognitif

Enfant : le bruit ambiant affecte l'apprentissage

L'apprentissage de nouveaux mots est altéré par le bruit de fond, chez les enfants de moins de 3 ans, ce qui pourrait avoir des conséquences sur leur développement.  

Enfant : le bruit ambiant affecte l'apprentissage antos777/epictura

  • Publié 26.07.2016 à 18h09
  • |
  • |
  • |
  • |


Télévision ou radio en fond sonore, discussion entre adultes, cris dans la cour de récréation… Difficile pour les tout-petits de se concentrer, et de bien entendre dans un brouhaha ambiant. Dès lors leur apprentissage de la langue est affecté, révèle une étude américaine publiée dans la revue Child Development.

Dans une salle de classe, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) recommande de ne pas dépasser le seuil de 35 décibels, l’équivalent d’une conversation chuchoté, pour que les enfants puissent entendre correctement la voix de l’enseignant. Si ce seuil est dépassé, un « effet de masquage » apparaît. La parole devient inintelligible, et les enfants peuvent facilement confondre certaines consonnes ou ne pas entendre toutes les syllabes d’un mot. Ils peuvent alors rencontrer des difficultés pour les reconstruire.

Et à l’âge où les bébés prononcent leurs premiers mots, puis construisent leurs premières phrases, quelles sont les conséquences du bruit ? C’est justement ce qu’on voulu évaluer les chercheurs de l’université du Wisconsin avec une centaine d’enfants âgés de 22 à 30 mois.


Réduire le bruit de fond

Lors d’une première expérience, les psychologues ont tenté d’apprendre 2 nouveaux mots (désignant des objets inconnus) à 40 enfants de 22 à 24 mois. Pour évaluer l’effet du bruit, les petits participants ont été placés dans une salle bruyante (équivalent à ce qu’ils peuvent entendre à la maison ou dans une salle de classe agitée) ou une pièce silencieuse. Résultat : seuls les enfants exposés à un environnement calme ont appris les 2 mots. Une conclusion confirmée avec un groupe de 40 bambins plus âgés (28 à 30 mois).

Dans une autre expérience, 26 enfants âgés de plus de 2 ans ont d’abord appris 2 nouveaux mots dans un espace silencieux. Puis dans une salle bruyante, les chercheurs leur ont appris la signification des ces 2 nouveaux mots et des 2 précédents. Comme attendu, les enfants n’ont pas retenu cette nouvelle information. En revanche, leur apprentissage s’est nettement amélioré lorsqu’on leur a expliqué la signification des 4 termes dans une pièce calme.

Apprendre dans le calme est donc la méthode la plus efficace, confirment ces travaux. Les chercheurs reconnaissent toutefois que l’environnement n’est jamais complètement silencieux, habituer les enfants à un fond sonore fait donc partie de l’enseignement. Mais ils soulignement que celui-ci ne doit pas être trop élevé et présent en continu, à l’école comme à la maison, pour ne pas altérer le développement des petits.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité