Publicité

QUESTION D'ACTU

Entre 1 et 2 ans

Apprentissage : les appels vidéo profitent aux enfants

Les enfants qui échangent par appel vidéo apprennent de nouveaux mots et de nouvelles capacités sociales. Les enregistrements vidéo sont moins bénéfiques.

Apprentissage : les appels vidéo profitent aux enfants Mactrunk/epictura

  • Publié 18.07.2016 à 15h35
  • |
  • |
  • |
  • |


A l’heure des vacances scolaires, certains parents se sont sans doute éloignés de leur progéniture. Excursion en colonie, séjour chez les grands-parents… Les solutions sont nombreuses pour les pères et mères qui doivent continuer à travailler. Les moyens d’échanger avec leur descendance le sont autant : les applications de dialogue vidéo pullulent. En termes d’apprentissage du langage et du mouvement, elles seraient bénéfiques aux plus petits. C’est la conclusion d’une étude du Lafayette College (Easton, Pennsylvanie, Etats-Unis), parue dans Developmental Science.

Dialogue simulé ou réel

60 enfants âgés de 1 à 2 ans ont pris part à cette expérimentation. La moitié a dialogué par l’application FaceTime avec un parent ou un chercheur ; l’autre moitié a regardé une vidéo pré-enregistrée qui simule une interaction, suivant le format du dessin animé Dora l’exploratrice, mais mettant en scène de vraies personnes.

Dans les deux cas, de nouveaux mots et de nouvelles actions physiques étaient enseignées aux têtes blondes. « Dans cette étude, nous avons cherché à savoir si les jeunes enfants nouent des relations avec les gens et apprennent à partir d’un échange vidéo », résume le Pr Lauren Myers, co-auteur des travaux.



Apprentissage de mots et gestes

Le bénéfice est plus marqué lorsque l’application de visio-conférence est utilisée. Les enfants qui échangent via FaceTime apprennent à reconnaître leurs interlocuteurs, et ont tendance à les préférer face à quelqu’un qu’ils n’ont jamais rencontré. A partir de 17 mois, ils sont même capables de comprendre qui est la personne à l’écran.

Les tout-petits assimilent aussi comment échanger avec l’autre, y compris physiquement : ils sont ainsi capables de frapper dans leurs mains après que l’adulte l’a fait. La distance n’a pas vraiment d’impact puisque les jeunes participants prêtent attention à l’image en mouvement et y réagissent. Il faut toutefois qu’une illusion de réponse en temps réel soit installée pour qu’un bénéfice émerge. Les auteurs précisent quand même que les enfants sont capables de distinguer un vrai dialogue d’un échange simulé.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité