Publicité

QUESTION D'ACTU

Durant les jours d'école

Jeux en plein air : 4 enfants sur 10 en sont privés

Jusqu'à l'adolescence, les jeux en plein air contribuent de façon importante à l'activité des enfants. Pourtant, près de la moitié ne sortent pas s'amuser dehors. 

Jeux en plein air : 4 enfants sur 10 en sont privés PureStock/SIPA

  • Publié 06.10.2015 à 07h07
  • |
  • |
  • |
  • |


Glisser sur un tobogan ou remonter dessus à quatre pattes, courir dans la cour de récréation ou faire du roller devant la maison… Les jeux en plein air contribuent de façon importante à l’activité physique des enfants. Pourtant, pendant les jours d’école, près de 4 enfants sur 10 ne jouent jamais dehors, révèle une étude publiée ce mardi dans le Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH).

Ces travaux réalisés dans le cadre de l’étude nationale nutrition santé ont porté sur 808 enfants de 3 à 10 ans et leurs parents résidants partout en France. Des diététiciens se sont déplacés au domicile des volontaires pour remplir un questionnaire avec l’enfant et ses parents. Celui-ci s’intéressait aux conditions de vie de la famille, le niveau scolaire de l’enfant et ses activités « sédentaires » (temps passé devant la télévision ou ordinateur) et physiques (pratiques du sport à l’école et en dehors, moyens de transports pour aller à l’école…)

La moitié des enfants ne bougent pas

Il en ressort que les jours avec peu ou pas d’école (mercredi, samedi et dimanche), seulement 1 enfant sur 10 reste enfermé à la maison. C’est surtout pendant les jours d’école que les enfants ne s’adonnent pas suffisamment aux jeux d’extérieur.
« Si globalement, 50,2 % des enfants pratiquaient des jeux en plein air au moins 2 jours d’école par semaine, cette proportion variait de façon significative selon la corpulence et le groupe d’âge de l’enfant, le fait qu’il soit perçu comme étant actif par ses parents, le mode de transports pour se rendre à l’école et selon le temps passé devant la télévision ou un écran d’ordinateur », commente les auteurs.

Les résultats montrent, en effet, que 33 % des enfants en surpoids ou obèses pratiquent des jeux en plein air au moins deux fois par semaine contre 52 % d’enfant de corpulence normale. Ils mettent aussi en évidence que les enfants passant 2 heures ou plus par jour devant les écrans (37 %) bougent moins que ceux regardant la télé moins de 2 heures (56 %). Cependant, aucune différence entre garçons et filles n’a été observée.

Source : La pratique de jeux en plein air chez les enfants de 3 à 10 ans dans l'étude nationale nutrition santé (ENNS, 2006-2007), BEH 30-31 publié le mardi 6 octobre 2015

 

Lutter contre la sédentarité

Par ailleurs, la pratique de jeux en plein air est aussi associée à une dimension sociale et environnementale. « La pratique de jeux en plein air au moins 2 jours d’école par semaine était en effet moindre parmi les enfants issus des ménages ayant les revenus les plus faibles », relève les auteurs. Ils précisent par ailleurs que ces enfants n’étaient pas non plus inscrits dans des clubs de sport. Les chercheurs ont également observé que les enfants résidant dans la région parisienne pratiquaient peu d’activité physique à l’extérieur.

« Contrairement à la pratique de sports en club, qui est planifiée et organisée, la pratique de jeux en plein air fait partie du temps libre et, à ce titre, vient directement concurrencer les temps de comportements sédentaires », souligne les chercheurs.
Les loisirs en plein air et les activités extérieures pour remplacer les séances plateau-télé des enfants doivent donc être favorisés. Les auteurs suggèrent par exemple d’améliorer l’accessibilité des parcs et des aires de jeux, surtout dans les villes.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité