• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

30 cliniques impliquées

Indonésie : un vaste trafic de faux vaccins démantelé

Un trafic de vaccins a été démantelé dans l’archipel indonésien. Près d’une trentaine de cliniques sont impliquées, et une dizaine d’individus ont déjà été interpellés.   

Indonésie : un vaste trafic de faux vaccins démantelé Image d'illustration Epictura/Couperfield

  • Publié le 30.06.2016 à 11h58
  • |
  • |
  • |
  • |


Les autorités peinent encore à définir l’ampleur du scandale. La semaine dernière, un important trafic de faux vaccins a été démantelé en Indonésie, rapporte ce mercredi l’AFP. Selon les premiers éléments de l’enquête, dévoilés par les autorités, pendant un peu plus d’une dizaine d’années, le réseau aurait vendu – en toute impunité – des faux vaccins à des cliniques indonésiennes. Et parmi eux : des faux vaccins contre le tétanos, la tuberculose ou encore l’hépatite B. En tout, une trentaine de cliniques, à travers l’ensemble du pays, sont impliquées, et leurs stocks ont été saisis. Les enquêteurs ont également interpellé 16 individus dont un couple marié, soupçonné par la justice d’être à la tête du trafic.

 

Un vaste travail de fourmi attend les enquêteurs 

L’affaire a débuté lorsque un groupe pharmaceutique a alerté les autorités indonésiennes, après avoir identifié plusieurs produits médicamenteux contrefaits. Pour l'heure, le gouvernement, qui prend le problème à bras-le-corps, peine à déterminer l’ampleur du scandale. « Nous coopérons avec l’Agence nationale de contrôle des médicaments et des aliments pour recueillir des données et prendre toutes les mesures nécessaires », indique à l’AFP l’un des porte-parole du ministère, Oscar Primadi. Sans oublier de rappeler que « si des vaccins doivent être refaits, nous le referons, ce n’est pas impossible ». Après révélation, l’Association indonésienne de pédiatrie a encouragé tous les parents dont les enfants ont été vaccinés à consulter leur médecin. En Indonésie, 30 % des médicaments vendus seraient contrefaits.

 

6 à 15 % du marché mondial de médicaments contrefaits 

Le trafic de médicaments constitue un problème mondial de santé publique. Selon la FDA (Food and Drug Administration), un médicament sur dix vendus dans le monde est probablement un faux, et 6 à 15 % du marché mondial de médicaments serait de la contrefaçon. Par exemple, la contrefaçon de médicaments et vaccins contre le paludisme et la tuberculose serait à elle seule responsable de 700 000 décès par an.

De plus, depuis une dizaine d’années, une augmentation du nombre de médicaments contrefaits est observée. La contrefaçon n'épargne aucun pays. La France a participé, du 30 mai au 7 juin derniers, à une opération internationale nommée PANGEA IX visant à lutter contre la vente illicite de médicaments sur Internet. Une centaine de pays ont été impliqués dans la manœuvre qui était coordonnée par Interpol et l'Organisation Mondiale des Douanes. Cette opération a donné lieu à un grand nombre d'arrestations et de constats d'infractions dans le monde entier. Pendant une semaine, 961 192 produits de santé illicites et 1 422 kg de produits de santé en vrac ont été saisis sur l'ensemble de l’Hexagone. 

 

Retrouvez l'émission L'Invité Santé "Les faux médicaments plus rentables que le trafic de drogues" avec Wilfrid Rogé, directeur de la formation à l'Institut international de recherche anti-contrefaçon de médicaments (IRACM).

 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES