Publicité

QUESTION D'ACTU

Ile-de-France

Contraception : Valérie Pécresse présente son plan pour les jeunes

La présidente de la Région Ile-de-France a supprimé le pass-contraception dans les lycées. Le dispositif sera remplacé par un portail numérique.

Contraception : Valérie Pécresse présente son plan pour les jeunes ROMUALD MEIGNEUX/SIPA

  • Publié 14.06.2016 à 17h37
  • |
  • |
  • |
  • |


Quelques semaines après avoir supprimé le pass-contraception dans la région, Valérie Pécresse a tenu à expliquer les raisons de son choix au cours d’une conférence de presse ce mardi. Ce dispositif, mis en place sous la précédente législature, et adopté par la moitié des régions en France, permet aux jeunes de bénéficier d’une contraception gratuite ainsi que d’un suivi gynécologique grâce à un carnet de coupons distribué dans les lycées.

"Coup de com"

« Nous ne sommes pas dans l’idéologie, il s’agit de pragmatisme », a assuré la nouvelle présidente d’Ile-de-France, taclant au passage le « coup de com’ » de l’équipe à laquelle elle a succédé au conseil régional. « Le Pass contraception a été un échec. En 2015, aucun carnet n’a été distribué dans les lycées, malgré un budget de communication de 540 000 euros ! Les féministes de salon se sont bien gardées de dénoncer cela ! »

Celles-ci pourront donc juger d’elles-mêmes ce que concocte la présidente de la région. Valérie Pécresse s’appuie notamment sur la loi Santé du gouvernement, qui prévoit la délivrance gratuite de la contraception à toutes les mineures à partir de juillet 2016 et qui rend, de fait, le pass-contraception obsolète.

Un « portail numérique » devrait ainsi voir le jour, rassemblant toutes les informations sur les points de délivrance de la contraception, les horaires d’ouverture, les dernières évolutions législatives. Le site cartographiera les consultations hospitalières et autres structures qui accueillent les adolescents ; il permettra également de localiser les distributeurs de préservatifs.

Santé sexuelle des jeunes

Le premier volet de ce site devrait être disponible à la rentrée. Le dispositif aura pour nom… le « e-pass-contraception ». « Nous voulons utiliser les outils de jeunes pour leur parler », a insisté la présidente de l’exécutif francilien.

Valérie Pécresse souhaite en effet faire de la santé sexuelle des jeunes un axe prioritaire de son action, a-t-elle expliqué tout en énumérant un certain nombre de données relatives à l’Ile-de-France.

« Concernant la contraception d’urgence, 56 % des 15-25 ans y ont eu recours, contre 39 % pour le reste de la France. La prévalence des Infections Sexuellement Transmissibles (IST) y est plus importante, tout comme le nombre d’IVG (19 % contre 9 %), avec de fortes inégalités territoriales. Enfin, en 2013, 600 nouveaux-nés sont nés de mères mineures ».

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité