Publicité

QUESTION D'ACTU

Festival du film de Tribeca

Vaccination : Robert de Niro évince un film « anti-vaccins »

Robert de Niro a annoncé le retrait d'un documentaire du festival du film de Tribeca. Particulièrement polémique, le film appuie l’existence d’un lien entre vaccination contre la rougeole et autisme.

Vaccination : Robert de Niro évince un film « anti-vaccins » L'acteur Robert de Niro (deuxième en partant de la gauche) / JeanNelson

  • Publié 28.03.2016 à 14h18
  • |
  • |
  • |
  • |


L’acteur américain fait habituellement parler de lui pour les rôles qu’il incarne. Cette fois il s’agit toujours de cinéma, mais c’est pour un choix de programmation que l’acteur Robert de Niro fait du bruit. Car l’interprète de Vito Corleone dans le Parrain est également l'un des fondateurs du festival du film de Tribeca qui se déroule chaque année à New-York depuis 2002.

Or, il a choisi d’évincer le film "Vaccination: de la dissimulation à la catastrophe" (en anglais "Vaxxed : From Cover-Up to Catas­trophe"), qu’il était initialement prévu de diffuser. Le réalisateur n’est autre que le britannique Andrew Wakefield, ancien chercheur à l’origine d’une publication parue en 1998 faisant le lien entre vaccination contre la rougeole et autisme. L’étude avait entrainé une vive polémique sur le sujet, qui ne s’est jamais véritablement éteinte depuis.


Une polémique ancienne

La vaccination est un sujet qui a toujours cristallisé la défiance du grand public, avec des polémiques propres selon les pays. En Angleterre, l’existence d’un lien entre vaccination contre la rougeole et autisme n’a jamais cessé de faire parler de lui depuis la publication de l’étude d’Andrew Wakefield dans le Lancet, pourtant invalidée par de nombreux scientifiques dans l'intervalle.

Andrew Wakefield n'est « aujourd'hui plus autorisé à exercer la médecine en Grande-Bretagne », rappelle le site de l’Express. D’où le tollé soulevé par le retrait du documentaire annoncé par Robert de Niro.


Père d’un adolescent autiste

L’acteur s’est attiré des critiques lorsque le film a été mis au programme du festival, car il abondait dans le sens de la pensée anti-vaccin. De plus, la décision avait pris une tournure personnelle car Robert de Niro est père d’un garçon autiste, Elliot, né en 1998. L’acteur a expliqué les raisons de son revirement, relayées sur le Twitter du festival Tribeca.

En particulier, il a déclaré « qu’après avoir réexaminé [le documentaire] ces derniers jours avec l'équipe du festival de Tribeca et d'autres personnes dans la communauté scientifique, nous ne pensons pas qu'il contribue ou fait davantage progresser la discussion et ce contrairement à ce que j'avais espéré ». Il a également précisé que « ce festival ne cherche pas à éviter ou craint les controverses mais certaines choses nous gênaient dans ce film qui nous ont dissuadés de le maintenir au programme ». L’acteur s’est par ailleurs défendu d’être anti-vaccination. Le festival se tiendra du 13 au 24 avril.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité