Publicité

QUESTION D'ACTU

Médecine préventive

Bureaux debout : une période d'adaptation s'avère nécessaire

Une étude australienne sur les bureaux "assis-debout" montre que les employés se sentent plus dynamiques au travail. Mais il faut les utiliser progressivement.

Bureaux debout : une période d'adaptation s'avère nécessaire Ramsey Beyer / Flickr

  • Publié 26.02.2016 à 12h18
  • |
  • Mise à jour le 26.02.2016 à 17h15
  • |
  • |
  • |


Nouvelle mode dans les entreprises, les bureaux « assis-debout » permettent de limiter le temps que passent les employés assis au fond de leur chaise. Si les bénéfices de cette réduction de la sédentarité ont déjà été montrés, une étude australienne alerte sur la transition vers la position debout, qui peut entraîner quelques pathologies.

La position assise prolongée s’accompagne d’une élévation des risques de maladies cardiovasculaires et du diabète de type 2, selon le Dr Josephine Chau, chercheur à l’école de santé publique de l’université de Sydney et responsable de l’étude. A l’inverse, les industriels vendent les bureaux assis-debout sur l’idée qu’ils dynamisent les travailleurs et augmentent la productivité.

 

Le mal de dos guette

D’après le chercheur australien, « chez les employés qui travaillent debout pendant trop longtemps, des problèmes peuvent apparaître, comme des varices ou des douleurs lombaires ». Ces pathologies interviennent lorsque les travailleurs changent du jour au lendemain leur position de travail de manière radicale.

Le Dr Chau compare cette transition à un marathon, et non à un sprint. « Votre corps doit s’adapter, donc si vous passez de zéro à deux heures de position debout par jour, cela risque d’être assez inconfortable ». Elle alerte également les femmes portant des talons hauts, pour qui la position debout prolongée risque d’être compliquée.

 

De bons résultats, surtout pour les employés

L’étude, réalisée dans les conditions de travail réelles d’un centre d’appel australien, a permis de confirmer les bénéfices sur le moral du travail debout. Les employés ont confié être plus satisfaits de leur travail, et disposer de plus d’énergie. Ils avaient aussi l’impression d’être plus productifs.

« Nous avions accès aux mesures de productivité concrètes, aux temps d’attente et de traitement des appels, explique le Dr Chau. Sur les 19 semaines de l’étude, aucune baisse de productivité n’a été enregistrée. » Aucune hausse significative non plus… Ce qui devrait tout de même rassurer les employeurs qui hésitent à investir dans des bureaux assis-debout.

Pour ceux qui n’ont pas encore accès à ces équipements mais qui souhaiteraient doper leur dynamisme, le Dr Chau propose quelques trucs : « Allez voir vos collègues plutôt que de leur envoyer un message ; buvez plus, vous serez contraints d’aller aux toilettes plus souvent, ou utilisez des corbeilles à papier des bureaux voisins ».

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité