Publicité

QUESTION D'ACTU

Communiqué commun

Obligation vaccinale : soutenue par l’Ordre des médecins et l’Académie

L’Ordre des médecins et l’Académie de médecine se sont prononcés contre une levée de l’obligation vaccinale. Une position que ne partagent pas les lecteurs de Pourquoidocteur.

Obligation vaccinale : soutenue par l’Ordre des médecins et l’Académie 27319/ISOPIX/SIPA

  • Publié 19.01.2016 à 18h32
  • |
  • |
  • |
  • |


« Le statu quo n’est pas possible. » Voici la conclusion principale du rapport de Sandrine Hurel sur la politique vaccinale française. La députée plaide en faveur d’une évolution de la législation : soit l’Etat lève l’obligation vaccinale, soit il la maintient en révisant la liste des maladies concernées. La réponse des médecins est claire : mettre fin au régime obligatoire n’est pas une bonne idée. C’est ce qu’affirment l’Académie nationale de médecine et le Conseil national de l’Ordre des Médecins dans un communiqué commun.

Des maladies resurgissent

Trois maladies sont encore soumises à obligation vaccinale en France : diphtérie, tétanos, poliomyélite. Les autres sont recommandés par le Haut Conseil de la Santé Publique (HCSP), bien qu’ils protègent de maladies à prévalence élevée. Un vrai paradoxe que soulignent l’Académie et l’Ordre : des maladies en voie de disparition, comme la diphtérie ou le tétanos, font leur retour, et des épidémies de rougeole s’observent à nouveau.

« Des maladies comme l’hépatite B, les infections à papillomavirus oncogènes en cause dans le cancer du col de l’utérus, notamment, ou bien les méningites à méningocoques pour lesquelles la vaccination est seulement recommandée, ont paradoxalement un bilan plus lourd que des maladies pour lesquelles la vaccination est obligatoire », écrivent-ils.

93 % de sondés contre

Dans un tel contexte, mieux vaut maintenir le principe d’obligation vaccinale et s'assurer qu’elle soit respectée.« Il convient d’établir une liste des vaccinations exigibles qui devra être révisée périodiquement en fonction des données épidémiologiques et scientifiques », estiment l’Académie et l’Ordre. Les cas particuliers – comme la vie en collectivité, le voyage, exercer un métier exposé ou une situation d’épidémie – sont aussi à prendre en compte.

Une position avec laquelle les lecteurs de Pourquoidocteur semblent en désaccord total. Interrogés sur Facebook, ils sont 93 % à se prononcer contre le maintien de l’obligation vaccinale.

 

#Vaccination : "Mettre fin au régime obligatoire, pas une bonne idée", considèrent l’Ordre des médecins et l’Académie de...

Posté par Pourquoidocteur sur mardi 19 janvier 2016

 



Parmi les partisans de l’obligation, une courte majorité continue de soutenir le DT-Polio. Bon nombre suggèrent d’étendre cette mesure à d’autres vaccins (30 %). Mais là encore, ils n’abondent pas dans le sens de l’Académie et de l’Ordre : seuls 11 % approuvent une obligation de la vaccination contre les papillomavirus humains et 9 % celle contre l’hépatite B.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité