Publicité

QUESTION D'ACTU

CHU de Toulouse

Bronchiolite : les urgences pédiatriques saturées en Midi-Pyrénées

La région Midi-Pyrénées fait face à une flambée de cas de bronchiolites. Quelques conseils pratiques pour éviter les services d'urgences pédiatriques saturés.

Bronchiolite : les urgences pédiatriques saturées en Midi-Pyrénées DURAND FLORENCE/SIPA

  • Publié 02.01.2016 à 14h42
  • |
  • |
  • |
  • |


Au CHU de Toulouse, l’Hôpital des Enfants enregistre actuellement une fréquentation record ! Au cours du week-end du 25 au 27 décembre, ce sont plus de 500 enfants qui ont été accueillis dans l'établissement, toutes pathologies confondues. La saturation des Urgences notamment s'explique en partie par l'épidémie de bronchiolite qui sévit dans tout le sud de la France.

Cette infection virale aiguë qui touche les bronchioles (petites bronches) des nourrissons et des jeunes enfants fait ainsi des ravages en en Midi-Pyrénées. La semaine dernière, elle représentait près de de 13 % des interventions des urgentistes de SOS Médecins dans la région. 

Dès la mi-novembre, une organisation particulière, permettant de faire face aux « épidémies hivernales » de l'enfant et du nouveau-né, avait pourtant été mise en place, renforcée cette année par la création d'une unité dédiée. Un dispositif qui n'a visiblement pas suffi à absorber l'affluence... 
L'Agence Régionale de Santé (ARS) Midi-Pyrénées, l'Union Régionale des Professionnels de Santé et le CHU de Toulouse renouvellent donc leurs conseils pratiques à destination des familles (voir encadré ci-dessous).

Conseils pratiques

1. Ne pas attendre. Consulter le médecin traitant habituel ou le pédiatre de l'enfant au plus vite. Cela évite bien souvent l'aggravation des symptômes. Autre possibilité à Toulouse : SOS Médecins au 05 61 33 00 00, toute la journée.

2. Nuit, week-end et jours fériés : téléphoner au 39 66 avant de se déplacer. Appeler le « 39 66 Allô Docteur » après 20 heures, la nuit, le week-end ou les jours fériés pour joindre un médecin qui évaluera la situation pour trouver la solution adaptée à chaque problème de santé. Il peut apporter un conseil médical ou orienter le patient vers un médecin de garde près de chez lui ou vers une maison médicale de garde à proximité.

3. En cas d'urgence vitale, ne pas hésiter à contacter le 15 ou le 112. En cas de doute et si une vie est en danger, le bon réflexe est d'appeler immédiatement le 15 (SAMU) ou le 112 depuis un portable. Au centre 15, un médecin évalue la situation et mobilise les moyens adaptés à l'urgence.

  

Un temps d'attente allongé 

Car à cause de cette situation, le temps d'attente aux urgences pédiatriques du CHU de Toulouse a augmenté sensiblement, « essentiellement pour les patients relevant de consultations » non urgentes, a indiqué l'établissement à La Dépêche du Midi. Pire encore, le rythme de ces visites semble ne pas faiblir, avec pas moins de 130 jeunes patients accueillis dans la journée du 28 au 29 décembre ! Suivre les conseils des autorités sanitaires pourrait donc s'avérer précieux pour la santé des petits toulousains.

 

Nos meilleurs voeux pour cette nouvelle année...Et surtout la #santé !!

Posté par Pourquoidocteur sur jeudi 31 décembre 2015
Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité