Publicité

QUESTION D'ACTU

Marche en Lignes

Activité physique : la SNCF fait marcher les Franciliens

La SNCF veut ré-enchanter les transports en commun. Depuis la rentrée, un défi incite les usagers des lignes Transilien à marcher. Le challenge est doublé d'une étude santé.

Activité physique : la SNCF fait marcher  les Franciliens Francois Mori/AP/SIPA

  • Publié 20.11.2015 à 18h06
  • |
  • |
  • |
  • |


Et si les passagers d’un même train étaient en fait les membres d’une même équipe ? C’est l’impulsion que veut donner la SCNF avec son challenge Marche en Lignes, développé en partenariat avec Withings. Ce défi, lancé à la rentrée 2015, se donne l’ambitieux objectif de rendre plus ludique les transports en commun.

Chaque semaine, 10 lignes de Transilien s’affrontent. Les usagers, qui ont installé l’application Withings HealthMate, comptent leurs pas, qui s’additionnent. Plus l’équipe est nombreuse et active, plus elle a de chance de remporter le défi. Sur la semaine du 16 novembre, la ligne L – qui rassemble 604 marcheurs – est championne avec 27 500 pas parcourus. Loin devant la « team RER A » et ses 1055 membres.

Si la SNCF se lance dans l’étude santé, c’est d’abord pour étudier les déplacements de ses clients. « Sur le temps de transport global, le train ne représente que 38 % du parcours total, explique Carole Tabourot, adjointe au Directeur marketing et services chez SNCF Transilien. 50 % de nos clients marchent pour le trajet d’approche. »

Ecoutez...
Carole Tabourot, adjointe au Directeur marketing et services : « On essaie de regarder l’imbrication de tous les modes pour faciliter le trajet de nos clients. »

 

Cadeaux et réductions à la clé

Puisque 67 % des Franciliens et 20 % des provinciaux prennent les transports en commun, rendre le trajet plus ludique n’est pas du luxe. L’association avec Withings renforce encore cet argument : les meilleurs « marcheurs » remportent des objets connectés, et les participants obtiennent des bons de réduction.

« C’est le deuxième effet kiss-cool, sourit Carole Tabourot. On pense que la marche à pied est de nature à valoriser le choix de nos clients. On voit des gens dans le challenge qui disent qu’ils iront à la gare d’après pour faire 6 000 pas. Nous faisons le pari que les résultats de cette enquête montreront que les gens qui prennent les transports marchent plus et que c’est meilleur pour la santé. »

Ecoutez...
Carole Tabourot : « On est dans un temps quotidien et contraint : les gens voyagent tous les jours, de façon récurrent. Ils n’ont pas vraiment l’impression d’avoir choisi ce mode là. »

 

L’étude santé, élaborée avec le nutritionniste Pr Jean-Michel Oppert s’arrête fin novembre. Rendez-vous en janvier pour obtenir les conclusions de l’étude SNCF. Mais plusieurs travaux l’ont déjà montré : marcher régulièrement protège contre les maladies chroniques, notamment les maladies cardiovasculaires.
Récemment, une étude japonaise a montré que les transports en commun réduisent le risque de surpoids, d’hypertension et de diabète par rapport à un trajet à pied ou à vélo. D’ici là, il faudra développer des trésors d’ingéniosité pour préserver la batterie de son smartphone. Car l’application est particulièrement gourmande en énergie.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité