Publicité

QUESTION D'ACTU

10 millions d'assurés concernés

Grippe : la nouvelle campagne associe les médecins

La campagne de vaccination contre la grippe est lancée. 10 millions d’assurés ont déjà reçu un bon de prise en charge. Pour les convaincre, les autorités misent sur le télé et les médecins. 

Grippe : la nouvelle campagne associe les médecins Lukas Schulze/AP/SIPA

  • Publié 14.10.2015 à 07h00
  • |
  • |
  • |
  • |


« Grippe : pour éviter l’hospitalisation, passez à la vaccination », c'est le mot d'ordre de la campagne de vaccination contre la grippe saisonnière lancée ce mardi par l'Assurance maladie. Et comme chaque année, les professionnels de santé seront particulièrement mis à contribution.
Notamment les médecins généralistes qui seront en première ligne pour répondre aux questions des Français sur la vaccination contre la grippe. « Désireux de convaincre leurs patients du bénéfice de cet acte de prévention, ils ont besoin de données médicales et scientifiques à la fois solides et récentes », explique l'Assurance maladie dans un dossier de presse

80 % des professionnels plébiscitent d'ailleurs des outils de communication et d’information : « argumentaires sur les bénéfices et les risques des vaccins, livrets d’information, campagnes d’information grand public ».
Afin de faciliter ce travail de « conviction », l’Assurance Maladie et ses partenaires ont conçu un partenariat avec plusieurs titres de la presse médicale sur lesquels les médecins trouveront ces informations, notamment FréquenceM.
Un travail utile, car dans une enquête récente, beaucoup d'entre eux se disaient réservés sur la politique vaccinale (rôle des adjuvants, effets secondaires, etc.)
L'Assurance maladie, elle, affirme que les médecins font confiance à la vaccination, avec des chiffres à la clé.



Tous les professionnels de santé concernés

Par ailleurs, si le médecin généraliste est le principal interlocuteur dans la vaccination contre la grippe, d’autres professionnels de santé seront mobilisés. Parmi eux, les pharmaciens, les sages-femmes ou les infirmiers, etc.
Accompagnée de l’Inpes (1), l'Assurance maladie va émettre à leur intention des publications adaptées à leur pratique. Les informations essentielles sur la campagne et ses enjeux sont détaillés dans les éditions d’octobre/novembre des lettres de l’Assurance Maladie, adressées à tous les professionnels de santé impliqués dans la vaccination antigrippale.
Et les modalités pratiques de la vaccination sont rappelées par des mémos mis à disposition sur l’espace professionnel du site de l’Assurance Maladie, ameli.fr.

Une prise en charge à 100 % pour 10 millions de Français

Côté patients, afin d'en toucher le plus grand nombre, une campagne sera diffusée à la télévision, sur les chaînes du service public. Du 15 octobre au 5 novembre, elle donnera la parole aux animateurs de France Télévisions (Marina Carrère d’Encausse, William Lemeyrgie, Laurent Romejko, etc.) 
Chacun d’eux délivrera un message de sensibilisation, qui s’appuie sur des chiffres ou des informations marquantes, illustrant la dangerosité de la grippe.
Filmés dans leur quotidien d’animateur (studio d’enregistrement, coulisse, plateau, bureau), ceux-ci s’adresseront directement aux téléspectateurs pour les alerter sur les complications de la grippe chez les personnes à risque et les sensibiliser au bénéfice de la vaccination. Chaque spot s’appuiera sur la personnalité de l’animateur (médecin, sénior…) pour mobiliser le grand public, dont les personnes à risque.
Le message des animateurs se terminera toujours avec la même question qui interpelle le téléspectateur : « Et vous, vous êtes vaccinés contre la grippe ? ».

La vaccination : comment ça marche

Enfin, pour ceux qui veulent passer à l'acte,  regardez une dernière fois votre boîte aux lettres car vous faites peut-être partie des 10 millions d’assurés qui ont déjà reçu un courrier signé par le Pr Luc Barret, accompagné d’un bon de prise en charge à 100 %. Celui-ci est valable jusqu’au 31 janvier 2016.
Chaque enveloppe est accompagnée d’un flyer présentant aussi 5 arguments en faveur de la vaccination : « La grippe est dangereuse ; La grippe est imprévisible ; Le vaccin sauve des vies ; Le vaccin est sans danger ; Le vaccin permet de protéger son entourage ».
Maintenant que vous êtes au courant des risques, il ne reste plus qu'aux personnes éligibles à cette vaccination à passer à la pratique ! (voir ci-dessous)

Pour rappel, l'an dernier, 1 597 cas graves de grippe ont été admis en réanimation. Parmi eux, 84 % avaient un facteur de risque, et plus de 50 % n’étaient pas vaccinés.



 

 

 

(1) Institut National de Prévention et d'Éducation pour la Santé

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Publicité

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité