Publicité

QUESTION D'ACTU

Airparif

Pollution aux microparticules : alerte en Île-de-France

Le niveau d'information est déclenché ce mardi en raison d'un épisode de pollution aux PM10. Ces particules fines présentes sur toute l'Ile-de-France sont dangereuses pour la santé. 

Pollution aux microparticules : alerte en Île-de-France ROMUALD MEIGNEUX/SIPA

  • Publié 13.10.2015 à 12h03
  • |
  • |
  • |
  • |


La journée «  Paris sans voiture » organisée le dimanche 27 septembre avait eu un impact « significatif », bien que « local » sur les niveaux de pollution dans la capitale, selon l'association de surveillance de la qualité de l'air Airparif.
Une bonne nouvelle vite oubliée puisque ce mardi, Airparif, annonce un nouvel épisode de pollution aux microparticules (PM10) sur toute l'Île-de-France. Le neuvième depuis le début de l'année !

Des effets néfastes sur la santé

Les particules fines émises par le trafic routier, les rejets industriels, la combustion des ordures, sont celles dont le diamètre est inférieur à 10 micromètres. Ce sont elles qui noircissent les monuments.
Pire, ces micro-poussières, invisibles à l’œil nu, pénètrent dans notre organisme. Avec des conséquences néfastes pour la santé qui sont maintenant démontrées au travers de nombreuses études. Elles affectent, par exemple, les poumons, les artères, ou encore le foie.  

Alors que les taux d'ozone et de dioxyde d'azote devraient être faibles ce mardi, celui de PM10 devrait grimper à 77/100 (1), avec des pics à Paris, dans l'Essonne, les Hauts-de-Seine et le Val-de-Marne, précise l'organisme.
Résultat, le niveau d'information et de recommandations, premier seuil d'alerte dans la région francilienne, a été déclenché par Airparif. Il signifie que les personnes particulièrement sensibles et vulnérables aux épisodes de pollution doivent prendre des précautions. Elles sont notamment invitées à réduire ou éviter « les activités physiques et sportives intenses en plein air ».

Les mesures adoptées 

Dans ce contexte, le parti Europe Ecologie Les Verts (EELV) a demandé à nouveau la mise en place rapide de la circulation alternée et la gratuité des transports en commun, afin de « protéger la santé des populations et de limiter l'impact de ce pic de pollution ».
Pour le moment, et conformément aux dispositions municipales (2) en vigueur, la mairie de Paris s'est contentée de mettre en place, pour la journée, le stationnement résidentiel gratuit.
En fonction de l’évolution de la situation dans les jours qui viennent, d’autres mesures complémentaires pourraient être prises (gratuité d’Autolib’, du Velib’, etc.), a-t-elle annoncé. 

(1) Concentrations maximales attendues (µg/m³) hors proximité du trafic ou industrie

(2) Dispositions adoptées en mai 2014 par le Conseil de Paris

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité