Publicité

QUESTION D'ACTU

Au Royaume-Uni

Médicaments : des patients dénoncent le prix d'un anticancéreux

Après les Etats-Unis, c'est au Royaume-Uni que le prix des anticancéreux suscite l'exaspération. Des patients ont écrit une lettre au ministre de la santé pour dénoncer la situation. 

Médicaments : des patients dénoncent le prix d'un anticancéreux DURAND FLORENCE/SIPA

  • Publié 01.10.2015 à 18h21
  • |
  • |
  • |
  • |


Après l’affaire des anticancéreux qui ont connu une augmentation de prix de 5 000 % aux Etats-Unis, c’est en Grande-Bretagne que la polémique fait rage. Un groupe de patients et d’activistes viennent d’adresser une lettre au ministre de la Santé Britannique, Jeremy Hunt, pour lui demander d’abroger le brevet du laboratoire suisse Roche protégeant la fabrication du Kadcyla, médicament utilisé dans le cancer du sein.

 

Six mois en moyenne

Egalement utilisé en France, le Kadcyla amélior la survie des femmes atteintes d'un cancer du sein en en moyenne de six mois. Cependant, ce traitement est particulièrement onéreux. Ainsi, le coût d’une prise du médicament pendant six mois s’élève à 90 000 livres (122 000 euros) par malade. Un prix jugé trop élevé par la NICE, l’institut chargé de contrôler les politiques de santé outre Manche.

L’abrogation du brevet permettrait à d’autres compagnies pharmaceutiques de produire un traitement similaire à prix moindre. Une entreprise britannique a d’ores et déjà annoncé être intéressée.

Le ministre Jeremy Hunt n’a pas encore répondu officiellement à la requête, mais celle-ci a peu de chance d’aboutir, car le gouvernement souhaite conserver de bonnes relations avec les laboratoires importants.

 

Valeur du traitement

Le débat sur le prix des médicaments, et notamment celui des anticancéreux, fait la Une de l’actualité depuis plusieurs semaines. Aux Etats-Unis, la candidate à la présidentielle Hilary Clinton s’est même appropriée le sujet, dénonçant des manœuvres scandaleuses de la part des laboratoires qui vendent des médicaments à un coût 600 plus élevé que celui de production.

Pourquoi de telles sommes ? D’après Jean-Paul Vernant, professeur d'hématologie à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière (Paris), ces prix reflètent la valeur du traitement pour les patients et pour le système de santé. « Pour l'industrie pharmaceutique, la justification d'un prix élevé n'est plus le coût de la recherche et développement, mais l'utilité du médicament, explique-t-il à Pourquoidocteur.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité