Publicité

QUESTION D'ACTU

TrocUnDoc

Déserts médicaux : un site pour aider les médecins à trouver un remplaçant

A la veille du lancement de trocundoc.com, 1 000 médecins se sont inscrits sur ce site pour trouver un remplaçant. Un outil original pour lutter contre les déserts médicaux.

 Déserts médicaux : un site pour aider les médecins à trouver un remplaçant Capture d'écran : site "trocundoc.com"

  • Publié 24.08.2015 à 13h42
  • |
  • |
  • |
  • |


« Enfin un vrai site pour les remplacements de médecins (ouf, il était temps !). Attention lancement imminent ! Remplaçants et remplacés, tenez vous prêts ». C'est le message posté sur Twitter par les créateurs du site "trocundoc.com".
A la veille du lancement de cette plateforme conçue comme un outil de plus pour lutter contre les déserts médicaux, Marie Bigourdan (1), interne en médecine générale, à l'origine du projet, nous a confié son ambition : « celle de lutter contre la pénurie de médecins qui sévit dans certaines régions ». Un défi majeur puisqu'en dix ans, la France a, par exemple, perdu 3 500 généralistes, alors que la population a grossi de 3 millions de personnes. 

 

Quel est votre concept ?
Marie Bigourdan
: Nous avons décidé de lancer ce site après avoir constaté l’absence de site efficace centralisant les offres d’emploi de médecin. Notre concept est donc de faciliter la mise en relation entre les médecins remplaçants et les médecins remplacés, ou d'aider les recruteurs de médecins au sein des institutions. On a constaté que, souvent, cette tâche était compliquée. Surtout dans certaines régions et dans certains départements.
Notre outil concerne aussi les médecins retraités qui cherchent un remplaçant dans le cadre d’une succession, ou encore les associations, collaborations, etc.

 

Quel est le profil des praticiens inscrits sur votre site ?
Marie Bigourdan
: Aujourd’hui, on en est à 1 000 inscriptions sur le site. Le profil des inscrits, c’est à peu près 200 remplacés pour 800 remplaçants ou futurs remplaçants. Tous sont médecins, généralistes ou spécialistes. A présent, les inscriptions privées qui visaient à informer les gens du lancement de notre site sont fermées. Maintenant, nous sommes dans le temps de la publication des annonces.
Celles-ci ont d’ailleurs déjà bien commencé puisqu’une trentaine ont été postées et presque tous les territoires sont représentés. La Bretagne concentre toutefois beaucoup d’annonces. Peut-être parce qu’elle fait partie de ces zones où l’on recherche beaucoup de médecins. Notre but, à terme, c’est d’enregistrer des milliers d’annonces.

 

Votre site est-il gratuit ?
Marie Bigourdan
: Notre site est 100 % gratuit. N’importe qui peut poster une annonce. Pour rentrer dans nos frais de fonctionnement, on va sûrement créer une offre « premium » dans laquelle l’annonce postée par une personne restera toujours en tête de liste. C'est à l'étude. 

 

Comment les médecins ont-ils accueilli le lancement de votre site ?
Marie Bigourdan
: On a l'impression d’un engouement, avec un retour assez massif des médecins. L’information a bien circulé visiblement. Ils sont surtout contents d’avoir désormais un site facile d’utilisation, et qui permet de trouver un remplaçant en trois clics, même dans des endroits où les médecins sont désespérés d’abandonner leurs patients pendant leurs congés. Jusqu’à présent, ils étaient souvent contraints de passer par Facebook ou Le Bon Coin, des sites qui, à l'origine, ne sont pas conçus pour cela.

(1) Marie Bigourdan était externe à Paris 6 et est maintenant interne en médecine générale à Nantes.

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !
Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité