Publicité

QUESTION D'ACTU

Mise en garde des autorités américaines

Salmonellose : câliner une poule n'est pas recommandé

Aux États-Unis, une épidémie de salmonellose est en cours. La mode des poules en ville en serait à l'origine, notamment à cause des éleveurs trop affectueux enclins aux câlins et bisous.

Salmonellose : câliner une poule n'est pas recommandé Mark Henderson / Rex Fe/REX/SIPA

  • Publié 13.07.2015 à 10h52
  • |
  • |
  • |
  • |


Les animaux à sang froid (tortues, serpents) ne sont pas tous sains. En 2012, 41 enfants de moins de 5 ans ont été atteints de salmonellose, l’une des maladies d’origine alimentaire les plus courantes et les plus répandues, dont l’agent causal est la bactérie Salmonella.
Parmi eux, 13 sont tombés malades après une exposition à des reptiles, rapportait l'Institut de Veille Sanitaire (InVS) dans un récent Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire (BEH). Trop souvent, les propriétaires de ces animaux sont mal informés par rapport aux risques de transmission de la maladie. 
Autre preuve de ce manque d'informations, les Etats-Unis, qui doivent eux aussi faire face ces derniers jours à une vague de salmonellose. En cause, l’habitude des Américains à câliner et embrasser leurs poules !

 

86 % des cas en contact avec une volaille vivante 

Résultat, on recense jusqu'à présent 181 cas de contamination, dont 33 personnes hospitalisées, dans 40 Etats américains différents. Et si ce virus est généralement contracté en ingérant des aliments périmés ou pas assez cuits, tels que les œufs ou la viande, il semblerait cette fois-ci que le mal qui ronge le pays soit, dans une grande majorité des cas, sans rapport avec l’alimentation.
En effet, en interrogeant 95 patients hospitalisés, le Centre pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) d'Atlanta a appris que 86 % des personnes infectées avaient été en contact avec une volaille vivante au moins une semaine avant de contracter le virus.
La plupart de ces individues ont avoué qu’ils avaient laissé entrer des animaux à leur domicile pour les câliner et les embrasser. « Ce genre de comportement augmente le risque d’une infection à la salmonellose », expliquent les autorités sanitaires américaines.

 

450 décès par an aux Etats-Unis

Cette épidémie pourrait donc avoir un rapport avec une mode recente qui commence à percer aux Etats-Unis ces dernières années, selon le Vox. De plus en plus de citadins américains adoptent ces bêtes en tant qu’animal de compagnie à la manière des chiens et des chats.
Pour rappel, selon le CDC, la salmonellose tue chaque année 450 personnes outre-Atlantique sur les 1,2 million d'individus infectés. Si le virus provoque diarrhée et fièvre, il peut entraîner des complications en cas d’absence de traitement.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité