Publicité

QUESTION D'ACTU

Syndrome respiratoire du Moyen-Orient

Coronavirus : 9 cas confirmés en Corée du Sud

La Corée du Sud a déclaré neuf cas confirmés d’infection à coronavirus MERS-CoV (Middle East Respiratory Syndrome Cororonavirus). Un autre cas a été confirmé en Chine.

Coronavirus : 9 cas confirmés en Corée du Sud Uncredited/AP/SIPA

  • Publié 29.05.2015 à 17h04
  • |
  • |
  • |
  • |


L'épidémie de coronavirus semble reprendre au Moyen-Orient. L’agence de presse coréenne Yonhap a révélé que deux cas supplémentaires du syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS-CoV) avaient été confirmés, portant à neuf le nombre de personnes infectées en Corée du Sud. En Chine, un premier cas d'un malade atteint par le coronavirus a été confirmé par les autorités de Pékin, a indiqué ce vendredi 29 mai l'OMS.

Il s'agit d'un ressortissant sud-coréen arrivé mardi dans la province de Guangdong, au sud du pays, en passant par l'aéroport de Hong Kong. Âgé de 44 ans, le malade était en contact étroit avec son père, déjà infecté. Il est actuellement en isolement dans un hôpital de Huizhou avait volontairement ignoré les consignes de quarantaine pour se rendre à un voyage d’affaires.
Le père, à l’origine des infections, est un homme de 68 ans. Il a été diagnostiqué le 20 mai dernier, soit deux semaines après un séjour au Moyen-Orient, dont deux jours en Arabie Saoudite, premier foyer de la maladie.

Un taux de mortalité de 40 %

Identifié pour la première fois, en septembre 2012, en Arabie Saoudite et au Qatar, ce nouveau coronavirus, proche du Syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS), est plus mortel mais moins contagieux. Le MERS-CoV se manifeste très souvent par de la fièvre et des signes respiratoires qui peut provoquer chez les patients des pneumonies sévères. La période d’incubation maximale est actuellement estimée à 14 jours, a rappelé l’Institut national de Veille Sanitaire (InVS), sur son site.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a enregistré, depuis 2012, plus de 1134 cas d’infection par le MERS-CoV. Parmi eux, plus de 420 étaient mortels. L'Organisation  préconise ainsi d'éviter de boire du lait de chamelle cru ou de manger de la viande qui n’est pas assez cuite.
Elle encourage tous les pays à poursuivre leur surveillance des infections respiratoires aiguës, d'examiner de plus près tout symptôme inhabituel et de prendre des mesures de précaution dans les hôpitaux.

Même s'il n’existe pour l’heure aucun vaccin, ni traitement, pour lutter contre cette maladie, dont le taux de mortalité dépasse les 40 %, l'OMS ne recommande aucune restriction aux voyages ni aux échanges. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité