Publicité

QUESTION D'ACTU

Lutte anti-tabac

Une thérapie pour arrêter de fumer en 20 minutes

Des chercheurs espagnols seraient capables en une vingtaine de minutes de faire changer le comportement vis-à-vis du tabac aux plus assidus des fumeurs

Une thérapie pour arrêter de fumer en 20 minutes Gerald Herbert/AP/SIPA

  • Publié 05.05.2015 à 15h20
  • |
  • |
  • |
  • |


Oubliez les patchs et autres gommes à mâcher pour arrêter la cigarette. Des chercheurs de l’Université de Grenade (Espagne) auraient mis au point une technique imparable pour aider à l’arrêt de la cigarette. Selon l’étude publiée dans le Behaviour Research and Therapy, il suffirait d’une vingtaine de minutes pour que les premiers changements apparaissent chez les personnes examinées. En France, 16 millions de personnes seraient des fumeurs réguliers et seuls 500 000 d’entre eux réussissent à stopper la cigarette.  

 

Une méthode révolutionnaire et rapide

Une série d’entretiens ont été réalisés sur 53 personnes fumant dix cigarettes par jour depuis plus d’un an et sans volonté particulière d’arrêter. Ces entretiens de vingt minutes sont basés sur l’empathie. Il doit mener les patients à une réflexion quant à l’incompatibilité de leur comportement actuel et différents objectifs futurs. De plus, il doit également diminuer la résistance à l’idée de stopper le tabac et de développer l’auto-efficacité, augmenter la volonté donc.

Par la suite, les résultats de ces entretiens ont été comparés avec ceux des entretiens standards, normalement utilisés pour faire arrêter la cigarette. Selon les responsables de l’étude, ce type d’entretien, dit motivationnel, serait le plus efficace de tous ceux déjà existants. Pour prouver cela, il a été demandé aux 53 personnes de donner leur ressenti quand à des images diffusées. Si avant l’entretien, la cigarette était associée à des concepts agréables (photos érotiques), ce n’est plus le cas après. Le tabac est désormais synonyme de situations négatives (cadavres, images de violence…).

 

Vers une solution sur le long terme ?

Selon Carlos Gantiva de l’Université de Grenade, « on parvient à changer au moins temporairement, la réponse émotionnelle que les fumeurs actuels associent au tabac. Passer d’agréable à désagréable est un des principaux obstacles pour arrêter la cigarette. » L’objectif est maintenant de trouver le moyen de développer cette idée sur le long terme.

Si l’entretien motivationnel existe déjà dans différents processus de sevrage du tabac, il semble qu’un nouveau palier soit désormais passé. A long terme, le but est bien évidemment de sevrer définitivement les fumeurs les plus assidus.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité