Publicité

QUESTION D'ACTU

Quelques cigarettes par jour...

Tabagisme léger : des dangers sous-estimés

Les dangers liés à une faible consommation de tabac restent largement sous-estimés par les fumeurs, selon une étude française.

Tabagisme léger : des dangers sous-estimés SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA

  • Publié 21.04.2015 à 10h00
  • |
  • |
  • |
  • |


« Fumer une ou deux cigarettes par jour, ça ne peut pas vraiment faire de mal… » En matière de tabagisme, le déni frappe également les « petits » fumeurs, qui ont tendance à sous-évaluer la toxicité d’une consommation de tabac, même faible. 

Une consommation inoffensive ?

Une équipe de chercheurs de l’Hôpital Nord de Marseille est parvenue à ce constat dans une étude, présentée à la Conférence Européenne du Cancer du Poumon, qui se tenait du 15 au 18 avril à Genève (Suisse). Cette conclusion est issue des données collectées auprès de 1 602 sujets âgés de 40 à 75 ans, dont 1 463 sans antécédent de cancer. Parmi ces derniers, 481 ont déclaré être d’anciens fumeurs et 330 sont d’actuels fumeurs, avec une consommation moyenne de 14,2 cigarettes par jour.

Après s’être entretenus avec chacun des sujets de l’étude, les scientifiques expliquent être tombés des nues. En effet, parmi cet échantillon de population, 34 % des personnes croyaient, à tort, qu’une consommation inférieure à 10 cigarettes par jour n’était associée à aucun risque de cancer du poumon.

« Ce résultat est particulièrement impressionnant et alarmant, écrit Laurent Greillier, qui a mené ces travaux. Cela montre que beaucoup pensent qu’une consommation faible de tabac est inoffensive. Moins de la moitié des sujets ont répondu qu’il n’existait pas de cigarette inoffensive. »

Des risques dès une cigarette quotidienne

Ainsi, seule la moitié des fumeurs actuels s’est considérée comme étant à haut risque de développer un cancer du poumon par rapport au reste de la population. Moins de 40 % des sujets savaient que ce risque ne disparaît jamais après avoir cessé de fumer.

Les auteurs de l’étude rappellent que si le risque de cancer du poumon est étroitement lié à la durée et l’intensité de la consommation de tabac, il n’en demeure pas moins que les petits fumeurs sont très exposés. Ainsi, le surrisque de maladies cardiovasculaires apparaît dès une cigarette par jour.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité