Publicité

QUESTION D'ACTU

Dans la capitale

Ebola : des millions de personnes en quarantaine en Sierra Leone

Afin de détecter les derniers cas d'Ebola, les autorités ont appelé la population de Freetown à rester confinée à domicile. Des équipes mèneront une vaste campagne de porte-à-porte.

Ebola : des millions de personnes en quarantaine en Sierra Leone Michael Duff/AP/SIPA

  • Publié 20.03.2015 à 12h39
  • |
  • |
  • |
  • |


Confinés à domicile. A Freetown, la capitale de la Sierre Leone, les habitants sont invités à ne pas quitter leur domicile pendant trois jours, du 27 au 29 mars. La mesure concerne quelques 2,5 millions de personnes. Elle vise à déceler les derniers cas d’Ebola au sein de la ville, afin d’endiguer l'épidémie une bonne fois pour toutes.

Identifier les derniers cas
« Le gouvernement et ses partenaires espèrent que les cas qui n'ont pas encore été signalés ou enregistrés seront découverts », a expliqué le chef du Centre national de lutte contre Ebola, Palo Conteh. La mise en quarantaine de la population avait déjà été décidée en septembre dernier, pour l’ensemble du pays. Malgré le caractère controversé de cette mesure, les autorités s’étaient félicitées de son efficacité.

Une vaste campagne de porte-à-porte sera menée à cette occasion dans la capitale, ainsi que dans les provinces de Bombali et Port-Loko, dans le nord du pays. Les habitants seront interrogés sur la présence de malades, et informés sur les dangers des pratiques funéraires rituelles qui impliquent le toucher du corps. « Les gens sont devenus négligents. Ils touchent encore les cadavres et les lavent, ils emmènent les malades chez les guérisseurs traditionnels », déplore Palo Conteh.

La Sierra Leone est le pays d’Afrique qui compte le plus grand nombre de cas identifiés, avec près de 3 700 morts depuis le début de l’épidémie. Dans l’ensemble de l’Afrique de l’Ouest, le nombre de décès s’élève à 10 200 en Afrique de l'Ouest, un bilan sous-évalué de l'aveu même de l'Organisation mondiale de la Santé. Le pays s’est fixé comme objectif de se débarrasser du virus à la mi-avril.

Des chaînes de transmission inconnues
La directrice de l'OMS, Margaret Chan, s'est félicitée mercredi, lors d'une conférence internationale à Abou Dhabi, de l'absence de nouveaux cas recensés depuis février au Liberia et des « progrès phénoménaux » enregistrés par la Sierra Leone, où les nouvelles contaminations ont atteint leur plus bas niveau depuis huit mois.

En Guinée, en revanche, les nouveaux cas sont repartis à la hausse. Ces contaminations surviennent en grande majorité en dehors d’un contact avec les malades déjà identifiés, ce qui révèle l'existence de chaînes de transmission jusqu'alors inconnues, s'inquiète l'OMS.

Au cours de la semaine précédent le 15 mars, le nombre de nouveaux cas s’est élevé à 55 en Sierre Leone, contre 90 en Guinée, selon le dernier bilan de l’Agence onusienne. Sur le plan économique, les conséquences d’Ebola sont désastreuses. La Banque Mondiale estime qu’en Sierre Leone, les revenus d’une partie de la population ont chuté de 40 %. 180 000 personnes ont perdu leur emploi à cause de la crise générée par l’épidémie.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité